Enfants migrant.e.s à l’école : nos responsabilités

Rassemblement mercredi 2 octobre à partir de 12h30 devant l’ADATE (Sainte Claire les Halles)
lundi 30 septembre 2019
par  PY

Aux personnels des écoles, établissements scolaires, C.I.O. …

Vous accueillez certainement des enfants ou des jeunes dont les parents sont sans papiers, des jeunes étranger.e.s mineur.e.s isolé.e.s en France, ou des jeunes étranger.e.s majeur.e.s sans papiers…

Parce que certaines de ces enfants, jeunes et leurs familles peuvent vivre des situations dramatiques (grande précarité : absence de logement, de ressources, d’accès à la santé, d’accompagnement social, risque d’expulsion de son lieu de vie ou du territoire, etc.), il est important d’aller à leur rencontre.

En tant que professionnel.le.s nous avons l’obligation de nous assurer que le droit à l’éducation est bien effectif pour chacun.e des enfants, des jeunes que nous accueillons.

Ce dernier ne se résume pas seulement au fait de recevoir une éducation mais signifie aussi bénéficier de conditions de vie et donc d’étude qui permettent de s’épanouir et se construire un avenir.

Agir, oui mais comment…

- En lisant et diffusant le flyer en pièce jointe " Enfants migrant.e.s à l’école : nos responsabilités"

- En nous rejoignant Mercredi 2 octobre à partir de 12h30 devant l’ADATE (Sainte Claire les Halles) , pour soutenir la lutte jeunes exilé.es en danger.

La Préfecture et le Conseil Départemental de l’Isère conduisent une politique d’exclusion et de mise en danger des mineurs et jeunes majeurs étrangers. Chaque jour, depuis le 31 août, des jeunes majeurs sont mis sèchement à la rue.
Quand ils atteignent l’âge de 18 ans, ces jeunes étrangers sont sortis du système de l’Aide Sociale à l’enfance (ASE) et le Département de l’Isère leur refuse le bénéfice des “ Contrats Jeunes Majeurs”, même s’ils sont en cours de formation diplômante. En outre certains tombent sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, (OQTF).

Résultats pour ces jeunes étrangers :
Leur formation est brutalement interrompue - Ils sont expulsés de leur logement - Ils sont privés de tout accompagnement social - Ils sont menacés d’expulsion hors de France.

Pour que soient reconnus leurs droits à la formation, au logement, à l’accompagnement, rejoignons les le 2 octobre !

PDF - 233.8 ko
Enfants migrant.e.s à l’école - tract IS 38
PDF - 1.9 Mo
Brochure d’aide
PDF - 703.2 ko
RESF 38

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 20 novembre 2019

Publication

731 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
99 Auteurs

Visites

14 aujourd’hui
159 hier
234889 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés