Intellectuel, non ? Lamentable

dimanche 15 mars 2020
par  Régis

Cette célèbre réplique tirée du « Muppet show » est à l’image de la gestion de crise dans l’Education Nationale, un spectacle grotesque qui met en lumière l’impéritie du ministre et de sa technocratie.

L’arrogance de nos dirigeants a conduit les personnels de l’éducation à réagir dans l’urgence alors que la montée en puissance de l’épidémie était imminente. En dépit des efforts produits par les équipes pour assurer la continuité des apprentissages (recensements des adresses mails perso des familles, constitution de plans de travail, communication rassurante…) en un minimum de temps (pause méridienne dans la plupart des cas), les hiérarques de l’Éducation Nationale n’en n’ont pas assez et mettent la pression sur les personnels avec des injonctions exorbitantes (assurer leur service coûte que coûte au mépris de leur organisation familiale). On le voit bien comme dans d’autres dossiers les chef-fe-s n’ont que les apparences pour seul soucis. Blanquer n’en finit pas de se contredire tout en maintenant une posture autoritaire et bouffie de vanité. Pourtant, cette pantomime ne résiste pas à la réalité, une fois de plus ce sont les équipes et le terrain qui assurent pour que l’édifice ne s’effondre pas.

Cette situation est aussi une aubaine pour expérimenter sans résistance l’Ecole du numérique, pour voir comment éliminer l’humain des processus d’apprentissages. Le résultat, on le connaît, cela permet de faire face à une crise sanitaire mais cela ne répond pas au besoin d’éducation d’une société qui se prétendrait démocratique. En effet, l’école numérique accentue les fractures traditionnelles dans le champ de l’éducation et renforce les déterminismes sociaux : certaines familles sont peu ou sous équipées et n’ont pas la ressource pour répondre à des demandes d’une école désincarnée.

Un ministre de l’Éducation Nationale qui n’est plus crédible, qui n’en finit pas d’user d’autoritarisme, qui n’a pas l’adhésion de la profession, défaillant face aux enjeux devrait en tirer les conclusions qui s’imposent en se mettant en quarantaine (d’années) de son mandat. Monsieur le Muppet, il est temps d’arrêter votre show.

PDF - 51.6 ko
sud education grenobl - tract Blanquer lamentable

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 30 mars 2020

Publication

752 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
143 Auteurs

Visites

9 aujourd’hui
612 hier
266636 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés