RIS, UN DROIT A FAIRE RESPECTER

vendredi 12 février 2010

Communiqué des syndicats Sud éducation 38, SNUipp 38,PAS 38, SNUDI-FO 38,SE-Unsa 38,Sgen CFDT 38 sur le Réunions d’Information Syndicales.

Le premier des droits pour s’informer et pouvoir se défendre

C’est le droit syndical !

Ensemble nous décidons de le faire respecter !

Depuis l’entrée en vigueur des "108 h annualisées", les Réunions d’Informations Syndicales" (RIS) sur le temps de service nous sont contestées. C’est pourtant un droit régi par l’arrêté du 16 janvier 1985.

Non seulement notre administration nous interdit d’organiser ces RIS sur le temps de présence des élèves mais elle nous restreint également la possibilité de les organiser sur les 48 heures annualisées (108 – 60 d’aide personnalisée en présence des élèves).

Comme leur nom l’indique, ces 48 heures sont annualisées. C’est donc à la fin de l’année que les "comptes sont faits". L’objection selon laquelle un enseignant du 1er degré n’a pas de "crédit d’heures syndicales" est une argutie.

Ainsi l’ensemble des organisations syndicales réaffirme : un enseignant qui se rend à une RIS et qui décide de "prendre" ces heures (jusqu’à 6 dans l’année) sur les animations pédagogiques ou les heures de conseils EST DANS SON DROIT.

Les organisations syndicales décident :

- de continuer à convoquer des RIS en fonction d’un calendrier dont elles doivent garder la maîtrise,

- d’appeler les enseignants à se rendre nombreux à ces réunions simplement en informant leur IEN,

- d’intervenir auprès de l’autorité compétente si des difficultés venaient à être faites aux collègues.


Documents joints

communiqué RIS intersyndical

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 14 novembre 2017

Publication

611 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

44 aujourd’hui
83 hier
160170 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté