Formation Syndicale les 13 et 14 décembre 2010

dimanche 7 novembre 2010

SUD Éducation 07, Solidaires 07/26 et la CNT
vous proposent de participer à une Formation Syndicale les 13 et 14 décembre 2010, à Aubenas, à l’espace Combegayre  :

La guerre des classes
Avec la présence de François RUFFIN le 13 décembre
Journaliste qui participe au journal Fakir, au Monde diplomatique et à l’émission de France Inter « Là-bas si j’y suis ».

« La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre et nous sommes en train de la remporter. »
C’est Buffett qui a formulé ce jugement.
Pas Marie-Georges, non : Warren. Deux « t », deux « f ».
La première fortune mondiale.
Et c’est une évidence, sans doute, en cette époque où un « marché du luxe en forte croissance » côtoie « les émeutes de la faim ». Une banalité, même, dans une France où le CAC 40 annonce des « profits records » et des « méga-dividendes » tandis que – d’après l’INSEE – les salaires stagnent depuis trois décennies, avec des employés recrutés en CDD, en intérim, dont on rogne jusqu’aux incertaines retraites. Une certitude statistique quand 9,3 % du PIB a glissé, en vingt ans, du Travail vers le Capital.
Une évidence, alors.
Sauf qu’il a fallu, justement, un Warren Buffett pour la dénoncer.
Jamais nous n’aurions osé, nous, prononcer ces mots, « guerre des classes » : par crainte de paraître « archaïques », « simplistes », « manichéens ». Et avec nous, c’est toute une gauche qui s’autocensure, qui s’enlise dans le salmigondis de la complexité. Toute une gauche avec des pleutres pour chefs, qui déguisent leur lâcheté en « courage », leur renoncement en « audace », et qui causent gentiment de « rénovation », de « modernisation » pour mieux masquer leur trahison. Pendant que la droite – patrons, président, ministres – gagne chaque jour des batailles. Tranquillement, paisiblement. Dans une « guerre des classes » qu’elle mène, mais sans la déclarer. Avec au contraire du « pays rassemblé » et de la « valeur travail » plein la bouche…
François Ruffin a donc enquêté dans le camp des vainqueurs et dans celui des vaincus, du polo sur glace de Megève au Vimeu industriel, des gros actionnaires de LVMH aux petites mains de la haute couture, de Xavier Bertrand aux syndicats. Mais il a surtout poursuivi ses recherches dans les partis, parmi les militants, dans le vide des discours.

Pour participer à la formation, la demande doit être faite au plus tard un mois avant le stage ( avant le 13 novembre), par la voie hiérarchique, auprès de l’autorité compétente (recteur, IEN ...). Vous pouvez ne participer qu’à une des deux journées si vous le désirez, il suffit pour cela de le préciser dans votre demande.
Modèle ci-dessous.
Vous devez obligatoirement nous informer par contact mail ou par téléphone de votre participation, cela nous est nécessaire pour construire une liste d’émargement consultable par l’employeur avant la journée de formation.

Vous avez droit à 10 jours de formation syndicale par an.

Ne pas utiliser ces droits, c’est peut-être un jour ne plus en avoir du tout.


Modèle de demande d’autorisation d’absence pour stage syndical

Oaxaca, le ……2010
A Monsieur le Recteur ou l’Inspecteur d’Académie
S/c de M. le Proviseur
Ou : à Mme L’inspectrice d’Académie
S/c de M. l’Inspecteur d’Education Nationale

Madame/Monsieur……. (nom, prénom, fonction, affectation)

demande à bénéficier d’un congé pour un stage syndical, qui aura lieu à l’espace Combegayre, 18 rue de Sierre,07200 AUBENAS, les 13 et 14 décembre 2010 (le 13 ou le 14), décret n°84-474 du 15 juin 1984, en vue de participer à cette session qui se déroulera sous l’égide du CEFI Solidaire (centre d’étude et de formation interprofessionnel, 144 bd de la Villette 75019 Paris)
Signature

QUE FAIRE EN CAS DE REFUS ?

L’année dernière, Sud éducation et la CNT ont organisé plusieurs stages de formation syndicale.
Pour la première fois, certaines demandes de participation au stage des 11 et 12 février 2010 ont été refusées pour des personnels du premier degré par l’inspectrice d’académie de l’Ardèche pour des motifs qui nous ont paru contestables.
Sud éducation a donc déposé une requête après du tribunal administratif de Lyon afin de contester cette décision.
L’inspection d’académie risque de refuser les demandes des personnes du premier degré dès ce stage puisqu’elle considère que seules 8 demandes peuvent être accordées sur une année scolaire.. Par contre, tant que notre affaire n’a pas été jugée au tribunal administratif, il nous est possible de demander au juge des référés la suspension de toute décision de refus de participation aux stages émanant de l’administration tant que le différend qui nous oppose à l’administration n’a pas été tranché en TA.
Pour que cela puisse être possible, nous devons réagir dès la notification d’un refus. D’autant plus que pour le dernier stage, aux demandes faites dans le premier degré, la réponse était la suivante : "... Vous bénéficiez de 8 ayant droit...Toutefois, j’autorise les 10 candidats à participer au stage syndical. Compte tenu que le nombre d’ayants droit est atteint et dépassé pour votre organisation syndicale pour l’année scolaire en cours, aucune autre autorisation de participation ne sera accordée jusqu’à la fin de l’année scolaire."
Si vous êtes concernés par ce refus et que vous désirez contester cette décision, il faut immédiatement contacter Sud éducation
par courriel : sudeduc07 à no-log.org
par téléphone : 06 17 73 29 43


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 13 avril 2018

Publication

632 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

68 aujourd’hui
96 hier
175401 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés