Bulletin hebdomadaire du 30.03.12

lundi 2 avril 2012

1- Université : Quand les politiques néo-libérales s’attaquent aux facs

Ca bouge outre Atlantique. La province de Québec vient de connaître une manifestation d’une ampleur inédite (200 000 personnes sur une population de 8 millions d’habitants). Les gens de la « Belle Province » sont allés battre le pavé contre l’augmentation des frais universitaires programmée par le gouvernement libéral de la province de Québec.

C’est donc la maladie des libéraux : s’attaquer tous azimut à l’accès aux universités. Ainsi David Cameron, à peine intronisé premier ministre du Royaume-Uni, s’est-il, lui aussi, rapidement fait contaminer par ce virus. Sa réforme lancée a déclenché une vive réaction chez les étudiants britanniques dont les manifestations ont été réprimées dans la violence.

Nous ne sommes pas à l’abri de la contagion qui a sévi chez nous à l’automne 2007. Le parasite chez nous s’appelle Mme Pécresse. A l’époque Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, elle a allègrement taillé des croupières aux étudiants français en mettant sur pied la fameuse L.R.U. Présentée comme une mesure phare du quinquennat, cette réforme laisse sur le carreau de nombreux étudiants et conduit pas moins de huit universités à la faillite.

Cette présentation semble anecdotique et pourtant elle est symptomatique d’une idéologie qui refuse l’accès du plus grand nombre à l’enseignement supérieur et qui n’a qu’une courte vue sur ce que doit être l’université et la recherche.

Cette politique de casse du système éducatif est l’héritage direct du traité de Lisbonne et des accords de Bologne que la majorité plurielle de Lionel Jospin avait ratifiés à la fin des années 90.

2- Cantine : Quand les politiques font la sourde oreille…

Tableau : La mairie de Champs sur Marne a décidé d’expulser d’ici 3 ans les classes LSF (Langue des Signes Française) qui sont implantées dans la ville depuis 27 ans. Ces classes bilingues, LSF/Français sont parmi les rares classes de ce type en France. Elles offrent aux enfants sourds et malentendants un enseignement direct en LSF qui leur permet d’apprendre et de grandir avec un niveau scolaire identique à leurs camarades entendants. Elles scolarisent 22 enfants, de la maternelle au CM2.
En janvier, la mairie de Champs a informé l’Education nationale de sa décision de ne plus accueillir les classes LSF d’ici 3 ans et a demandé à l’inspection académique de trouver une autre ville d’accueil pour les exilées. 
Par des actes récents de cette même mairie, comme l’augmentation du prix de la classe découverte et de la cantine, on a pu noter la détermination des élus à faire partir les classes de LSF. La menace d’expulsion est donc à prendre au sérieux bien que l’Education Nationale réaffirme sa volonté de scolariser les enfants handicapés.
Malgré tout, la détermination de la mairie de Champs est importante, le prix de la cantine a déjà augmenté en janvier passant de (tenez-vous bien !) 5 à 13 euros pour un repas pour les enfants n’habitant pas à Champs sur Marne. Comme un fait exprès, c’est juste le cas de tous les enfants scolarisés dans les classes LSF. Une procédure a été entamée contre la mairie de Champs auprès de la préfecture de Seine et Marne au sujet du prix de la cantine.

Si vous voulez en savoir plus et signer la pétition on vous laisse le lien :
http://www.les-rebeccas.com/index.php?p=accueil

3- Acharnement anti-syndical à la Poste.

Communiqué SUD-PTT 38/73 :

Nous faisons suite à la mobilisation contre la procédure de licenciement de Jean Pierre, un militant SUD PTT. Une machination mensongère de la part de la direction de la Poste.

Mercredi 28 au soir, nous avons rencontré Mr ZATTI, directeur de la DOTC 38/73.

Ils ont beaucoup parlé et se sont contredit sur plusieurs points. Leur dossier contre Jean Pierre est vide.

Les faits officieux qui lui sont reprochés sont son acharnement à faire respecter le code du travail sur les heures supplémentaires, les requalifications de CDD en CDI, l’accord cadre, des procédures aux prud’hommes ...

Jeudi 29, un grand rassemblement a été organisé vers Chambéry. D’abord, un débrayage massif des collègues au bureau de Jean Pierre. Ensuite un apéro et repas barbecue devant la mairie et La Poste avec 150 personnes, usagers, facteurs, élus municipaux et partis politiques. Très bonne ambiance avec signature de pétition à gogo.

L’entretien préalable au licenciement de Jean Pierre est le jeudi 5 avril à 10h.

Aujourd’hui, nous avons déposé un préavis de grève pour le même jour et prévu un rassemblement à 9h devant la DOTC, poste Chavant à Grenoble.

Merci de votre soutien.

SUD PTT 38/73.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

44 aujourd’hui
67 hier
196763 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés