Bulletin hebdomadaire du 22 juin 2012

dimanche 24 juin 2012

1-Base-élèves : Ça se Corse pour le Ministère !

Le Tribunal Administratif de Bastia (Corse), dans la lecture du jugement de ce 14 juin 2012, donne raison à deux familles souhaitant faire valoir leur droit d’opposition à l’entrée de leurs enfants dans Base-élèves.

En effet, le Tribunal a considéré que l’Education Nationale niait le droit d’opposition prescrit par les dispositions de l’article 38 de la loi 78-17 du 6 janvier 78, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés ("Toute personne physique a le droit de s’opposer, pour des motifs légitimes, à ce que des données à caractère personnel la concernant fassent l’objet d’un traitement").

− Obligation est donc faite à l’Education Nationale d’appliquer la loi de 78 (dite loi Informatique et Liberté) et de prendre en compte les refus des parents d’élèves qui ne souhaitent pas voir leur enfant "tracé" sur le fichier Base Elèves.

− Obligation est donc faite à l’Education Nationale d’adopter une attitude autre que le refus systématique du droit d’opposition des familles.

C’est un vrai soulagement pour les familles traitées avec un réel mépris par l’ancien gouvernement dont le Ministère de l’Education Nationale balayait d’un revers de manche les demandes pourtant légitimes.

C’est un réel espoir de voir enfin reconnu ce droit élémentaire et fondamental du respect de la vie privée, d’autant plus que d’autres TA doivent se prononcer sur les mêmes dossiers dans les semaines à venir.

C’est aussi d’excellent augure pour l’avenir de ce dossier du fichage généralisé à l’école, dont l’inscription des enfants dans Base Elèves et leur immatriculation dans la BNIE (désormais RNIE) est le socle de l’enregistrement numérique de tout leur parcours scolaire de l’âge de 3 ans jusqu’à l’université.

Une immense espérance de voir se fissurer ce sombre édifice du fichage de l’Enfance.

Voir plus de détails

http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/06/19/sopposer-a-voir-son-enfant-inscrit-dans-base-eleves-cest-possible/

2-Je Vous salue Marie, pleine de Grèce :

Mercredi 20 juin, le nouveau premier ministre grec Antonis Samaras, du parti conservateur Nouvelle Démocratie (ND), a donné une idée de l’ampleur des défis qui l’attendent. Et il est bien épaulé le bougre ! Il a un pote très haut placé qui va tout remettre à l’endroit : « Avec l’aide de Dieu, nous allons tout faire pour sortir le pays de la crise ». Et c’est pas une blague.

En invoquant "Dieu" pour l’aider à sortir son pays de la crise, on comprend l’étendue des dégâts. Antonis Samaras semble avoir les mêmes problèmes de vue et de compréhension que François Hollande quand il parle « d’ennemi qui n’a pas de visage » au sujet du monde de la finance. A chaque fois la même ritournelle, c’est la faute à personne.

M. Samaras, M. Hollande, nous tenons à votre disposition le carnet d’adresse (on peut aller jusqu’au trombinoscope) des vrais gens qui sont responsables des désastres humains liés au capitalisme. Nous sommes sûrs que vous en connaissez déjà certains, mais c’est toujours le même problème avec les amis, on refuse de voir le mal chez eux pour être invité au baptême de la petite... C’est humain.

Bon, le capital et les religions ont régulièrement montré l’amour qu’ils se portaient mutuellement. Pas sûr qu’ils aient les mêmes informations d’en haut puisque lundi 18 juin (juste au lendemain des élections grecques !) Georg Streiter, porte-parole du gouvernement allemand, a déclaré "il est primordial que la troïka [UE-BCE-FMI] soit persuadée que la Grèce tiendra ses engagements et mettra pleinement en oeuvre les réformes convenues. Ce n’est pas le moment d’accorder quelque remise que ce soit à la Grèce".

La marge de manoeuvre est donc d’ores et déjà limitée pour le Tout Puissant...

3-Il va falloir tromper le peuple !

Ce n’est pas de nous, rassurez vous.

L’occasion nous est donnée ici de faire un peu de publicité pour un journal trop peu connu : Fakir. Un journal « fâché avec tout le monde, ou presque » comme il se définit lui-même. Dans le numéro n°55, actuellement en vente dans les kiosques, est reproduite une note qui n’était pas destinée au grand public. Elle émane de Cheuvreux, sorte de cabinet conseil du Crédit Agricole, et n’était destinée qu’aux opérateurs de marché et investisseurs institutionnels, banques, fonds de pension. C’est un vrai plan de bataille des financiers qui nous est dévoilé ici. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous jeter sur votre kiosquier préféré, mais, histoire de vous convaincre, voici un petit passage de ce que l’on trouve dans cette note qui se voulait confidentielle :

« Il serait politiquement intelligent que ses pairs de l’Eurozone permettent à François Hollande de prétendre qu’il leur a arraché quelques concessions, même si c’est faux en réalité. La demande de renégociation du traité serait alors utilisée pour tromper le public français en lui faisant accepter des réformes convenables, dont celles du marché du travail. »

4-Monde du travail, ton univers impitoyable...

Excellent documentaire diffusé cette semaine et qu’il est possible de voir et revoir ici http://www.pluzz.fr/la-mise-a-mort-du-travail.html

Ou comment la finance modifie le monde du travail dans sa course effrénée au profit.

5-Calcul mental :

Le gouvernement précédent prévoyait 14 000 postes supprimés à la rentrée 2012.
1 000 postes supplémentaires sont désormais prévus par Vincent Peillon.

14 000 – 1 000 = ?


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

44 aujourd’hui
67 hier
196763 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés