bulletin 12 octobre : ils se foutent de notre gueule !

vendredi 12 octobre 2012

Au menu : 1) quelle surprise : la concertation ne concerte pas !

2) le LPC allégé est toujours nocif !

3) quant à la refondation...

4) mais comme les CUI-CAE, on gagnera !

5) une RIS et un stage pour se désintoxiquer le langage

1) quelle surprise : la concertation ne concerte pas !

Cet été et en septembre a eu lieu la grande concertation sur le thème de la refondation de l’école. SUD éducation participait, avec d’autres syndicats, à l’atelier sur l’orientation et la formation. Fin septembre, la décision a été prise de claquer la porte de cet atelier qui, comme attendu, n’était qu’une belle mascarade.

En effet, les concertations étaient encore officiellement en cours, pendant que le premier Ministre confiait aux Régions le pilotage de la carte des formations et du service d’orientation ! Quel crédit accorder alors aux résultats des concertations et à la phase des négociations avec les organisations syndicales si les décisions sont déjà prises ?

Lire le communiqué de SUD éducation :
http://www.sudeducation.org/Service-public-d-orientation-C-est.html

et le communiqué intersyndical :
http://www.sudeducation.org/Service-Public-d-Orientation.html

2) le LPC allégé est toujours nocif !

Tout irait donc beaucoup mieux sur le front du LPC, puisqu’il est simplifié pour cette année (note de service n° 2012-154 du 24-9-2012 relative à la simplification du livret personnel de compétences parue au B.O. n°35 du 27 septembre 2012)...

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=61611

Bien sur les enseignants passeront moins de temps à le remplir, et les parents y comprendront peut-être plus quelque chose. MAIS le morcellement des apprentissages reste d’actualité, ainsi que l’aspect binaire de la validation ; l’évaluation des enseignants et des écoles pourra toujours être liée aux résultats des élèves ; la liberté pédagogique des enseignants est toujours cadrée par cet outil national imposé. Le LPC impose une éducation minimale au rabais sans questionner les causes profondes des échecs scolaires.

ET SURTOUT, la version informatique du LPC, si elle est différée, n’est pas remise en cause : les élèves resteront fichés jusqu’à leur vie professionnelle !

Nous ne voulons pas simplifier le LPC, nous voulons le virer !

3) quant à la refondation...
Début octobre, le comité de pilotage de la concertation sur l’école a rendu son rapport au ministre : rien de très nouveau sous les tropiques : la réussite pour tous, les élèves au cœur du dispositif, un système efficace...

le rapport complet ici...
http://www.education.gouv.fr/cid65727/remise-du-rapport-de-la-concertation-au-president-de-la-republique.html#Rapport_de la concertation

Quelques jours après, Hollande a donc présenté son école refondée : modification des rythmes scolaires (semaine de 4 jours ½, journée allégée, accompagnement extrascolaire) ; diminution des redoublements, personnalisation des intégrations, pas de devoirs ; focalisation sur le socle commun de connaissances ; déploiement de l’e-éducation

plus de détails ici...
http://www.gouvernement.fr/gouvernement/refondation-de-l-ecole-la-feuille-de-route-du-quinquennat

Mais où est le vrai grand changement pour l’école ? La priorité, c’est de donner des moyens humains et pédagogiques réels. Les 10.000 postes annuels ’créés’ (en fait déplacés, puisque le nombre de fonctionnaires doit diminuer ; et il n’y en a que 8781 pour 2013...) ne remplaceront pas les 80.000 supprimés en 5 ans... Le budget 2013 n’augmente presque pas. Les emplois d’avenir professeur, les primes dans les ’territoires en difficulté’ ne revalorisent globalement pas le statut d’enseignant... Le retour de la formation initiale ne doit pas faire oublier la disparition de la formation continue... La régionalisation de la formation professionnelle au lycée et de l’orientation scolaire n’augure rien de bon pour l’ensemble de l’école dans son ensemble... Quant à l’enseignement de la morale laïque, montre-t-elle la vision de l’éducation de notre président : formater les esprits pour en faire des citoyens-travailleurs obéissants ?

En conclusion, quelques bonnes idées sur le papier, à confirmer dans la mise en œuvre... À suivre fin octobre avec le projet de loi de programmation et d’orientation, pour préparer la rentrée 2013, ’vraie rentrée de la gauche’...

lire l’article du Monde sur le sujet :
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/10/09/francois-hollande-dessine-l-ecole-du-quinquennat_1772320_1473688.html

le communiqué SUD éducation sur le budget 2013 de l’Éducation nationale :
http://www.sudeducation.org/Budget-priorite-a-l-education-l.html

4) mais comme les CUI-CAE, on gagnera !

Les Contrats Uniques d’Insertion et Contrats d’Accompagnement dans l’Emploi, contrats courts utilisés à tour de bras par l’Education nationale pour recruter son personnel non-titulaire, donnent à l’employeur (en échange d’une main d’œuvre à bas prix) une obligation de formation professionnelle, dans le but d’une réinsertion professionnelle future. Obligation que l’Éducation Nationale ne remplit JAMAIS !

Les anciens salariés recrutés en CUI multiplient donc les recours aux prud’hommes, et sont généralement victorieux. La Cour de Cassation vient de confirmer cette obligation professionnelle !
Lire en pj...

Par ailleurs, si Pole Emploi suit les directives de la circulaire du délégué général à l’emploi (en pj), ses employés ne devraient plus envoyer de candidats pour ces postes : le délégué « demande de privilégier les employeurs mettant en œuvre des actions favorisant l’insertion durable dans l’emploi à l’issue du contrat » : ce n’est rien de dire que ce n’est pas le cas de l’Éducation Nationale !! Peut-être aurait-il du mettre notre Ministère en destinataire de cette circulaire...

5) une RIS et un stage pour se désintoxiquer le langage

En décembre (date à venir...), SUD éducation organisera une Réunion d’Information Syndicale, ouverte à tous les personnels de l’Éducation Nationale (titulaires ou non, enseignants ou non,...) avec un atelier de désintoxication de la langue de bois.

Ces 3 heures sont à déduire des heures d’animation pédagogique au choix.

Et un petit rappel : notre stage "Une autre école ? Faut-il vraiment sauver l’école de Jules Ferry » aura lieu les jeudi 22 et vendredi 23 novembre : pour déconstruire le mythe de l’école républicaine, pour tous, laïque et gratuite.

http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article312

en pj le modèle de lettre d’autorisation à votre supérieur, qu’il doit recevoir avant le 22 octobre


Documents joints

Word - 23.5 ko
Word - 21 ko
PDF - 703.7 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

19 aujourd’hui
66 hier
196870 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés