Bulletin hebdomadaire du 21 décembre 2012

vendredi 21 décembre 2012

1- Lundi 17 décembre 2012, expulsion des Roms du hangar dit MC2, Grenoble.

Ce matin lundi 17 décembre 2012, à 6h10, la police a encerclé le hangar, situé face à l’Externat Notre-Dame, non loin de la MC2. (hangar occupé en majorité par des roms roumains venus se réfugier là après l’expulsion du camp de la Tronche, juillet 2012).

Des cars de police un peu partout, derrière, devant, sur les deux côtés du hangar et un rideau d’hommes qui arborent des protections multiples, aux jambes, aux bras, sur la tête. La police a pénétré à l’intérieur vers 7h et, sous une pluie fine et le froid, a fait sortir les habitants. Avec la centaine de policiers et de gendarmes, est également présente une dizaine de policiers municipaux.

Diantre ! aurions-nous affaire à de dangereux malfaiteurs, à des envahisseurs de énième génération ?

Et derrière tout ce petit monde estampillé « shérif » circulent le directeur des services de la préfecture, des personnes du CCAS, de Roms-actions et même la SDCS (société de surveillance). Face à eux des militants (Patate Chaude, École ici-maintenant, …), des sympathisants et quelques passants pour la plupart scandalisés. Dans le hangar, les adultes s’organisent, empaquettent, ficellent ; les enfants, nombreux et hauts comme 3 pommes, franchissent les jambes bien plastifiées de la police pour venir nous voir, parfois nous sourire et se réfugier dans nos bras, parfois juste nous regarder aussi, ne comprenant pas, pas plus que nous ; les plus grands ont le visage fermé et d’une grande tristesse. Dans la cour du hangar un chapiteau est dressé et les familles, selon un scénario bien rôdé, passent devant les représentants des différentes institutions : papiers, contrôles.... Puis un passage s’ouvre et un couple arrive, puis une famille, une autre ….

Certaines personnes nous ont confié des sacs, un vélo. A ce moment là, et seulement à ce moment là, nous avons pu échanger quelques mots ; ne sachant pas ce qui les attendaient, ni où elles allaient être orientées, hébergées (où ?, comment ?, quelle structure ?) leurs visages sont remplis d’inquiétude. Des personnes du CCAS nous répètent que les enfants vont aller à l’école, des militantes s’en étonnent : comment partir à l’école ?

La pluie s’interrompt, recommence, les familles passent devant nous, on leur attrape la main, on échange des sourires, ils disparaissent dans des véhicules. Quelques scènes décalées arrêtent le regard : un père roumain, de notre côté, qui demande à son fils, de l’autre côté des policiers, d’aller chercher 2 pneus et il part plus loin avec ses roues ; un enfant, agrippé à une veste en fourrure, totalement silencieux, nous regarde, presque immobile dans l’agitation générale, on le photographie ; une petite fille passe entre les jambes sombres d’un policier et une personne commente : « elle est plus petite que les cuirasses » (de ces mêmes jambes).

On ne peut traverser la rangée bien alignée des policiers, des journalistes sont passés (3) et l’une d’entre eux a pris des photos, des enfants surtout, ce que l’un des membres de la Patate Chaude a fait aussi mais lui s’est tout de suite reçu une volée de commentaires par l’un des flics qui voulait l’empêcher de prendre les photos, « c’est interdit », « pas du tout, on est encore en démocratie, j’ai le droit », « Je vais voir mon chef et on verra bien »… Il n’est jamais revenu,il tentait juste d’impressionner pour empêcher les traces de leur présence et de leur activité matinales de circuler.

Les familles sont embarquées dans des mini-cars, avec un minimum d’affaires, et conduites au C.A.I. (centre d’Accueil Intercommunal) ; après un contrôle social (composition de la famille...) elles seront conduites vers un des 2 sites prévus et équipés d’Algeco : chemin Fortuné Ferrini (sur La Tronche), et l’aire de stationnement aménagée et prévue pour les Gens du Voyage, derrière ex-Allibert (Grenoble). Un couple s’est vu notifier une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) de 30 jours, et une personne a été conduite au CRA (Centre de Rétention Administrative) de Lyon -St Exupery. Commentaire d’un des policiers quand la personne reçoit une OQTF : « Allez, bonnes vacances » !
Une fois le hangar vidé de ses occupants ce sont les employés de la voirie et les engins de travaux publics qui sont entrés en action ; drôle de ballet ; présence aussi des camions-plateaux qui emmènent les caravanes. Tristesse.
Il y aura eu 37 roumains (enfants, les 2/3, et adultes) et une dizaine de hongrois d’expulsés ce matin, sous un ciel blafard.

Malgré elles, les personnes de SMLV, installées dans des Algeco sur Fontaine, ont servi de laboratoire car un bloc sanitaire est installé cette fois ainsi que 2 WC sur la parcelle chemin F.F. ; il y est hébergé 27 personnes dans 4 Algeco. Espérons, sans trop y croire, que ces Algeco ne seront pas gérés par le psychotique qu’il est inutile de citer ici, mais dont chacun a à se plaindre, à commencer par les Roms eux-mêmes.

Des journalistes étaient présents (FR3, Télé Grenoble, D.L.). Il s’avérerait que les différents services, y compris la police, aient été un peu pris de cours pour cette opération, mais le préfet semble avoir voulu précipiter les choses...

Que peuvent espérer ces familles qui disent : on voudrait travailler, on voudrait que nos enfants aillent à l’école, on voudrait une maison... Elles ont, en tous cas, tout a redouté de l’avenir dans ces hébergements, au milieu de nulle part, et que les responsables eux-mêmes qualifie de provisoire.

[ Le CCAS de Grenoble nous a assuré qu’il allait s’occuper de la continuité scolaire pour les enfants.]

Texte du collectif "La Patate Chaude"

2- L’amalgame facile

On l’a entendu à la radio et ça nous a fait marrer. La fondation des Apprentis d’Auteuil (Fondation catholique) fait un raccourci qu’il nous semblait bon de relever vu son énormité. Dans ce spot publicitaire elle annonce que 150 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme et qu’un jeune sur quatre est au chômage (comme si l’un était la cause directe de l’autre). Comme si le fait que tout le monde soit diplômé éradiquait le problème de l’emploi... Mouarf.

- 


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

44 aujourd’hui
67 hier
196763 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés