Bulletin hebdomadaire du 11 janvier 2013

samedi 12 janvier 2013

1- Rythmes scolaires :

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE), instance consultative, a massivement rejeté, mardi 8 janvier, le projet de décret sur les rythmes scolaires de V. Peillon. Le gouvernement n’est bien sûr pas tenu par l’avis de cette instance, qui réunit notamment syndicats d’enseignants, fédérations de parents d’élève et collectivités locales. Mais quand même ça fait un caillou dans la godasse pour commencer l’année.

2- Grève de la faim de sans-papiers à Lille :

Le 11 janvier, la CISEM (Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants), en solidarité avec les 42 étrangers lillois en grève de la faim depuis 70 jours, appelait à un rassemblement devant le siège du Parti socialiste, comme cela se fait déjà dans plusieurs villes de France, pour placer le Parti socialiste devant ses responsabilités. 50 personnes se sont rassemblées pour exiger une solution rapide en accord avec les demandes des grévistes de la faim.

Communiqué de la fédération SUD éducation du 6 janvier 2013 :

Régularisation immédiate et sans condition des sans-papiers de Lille

Depuis le 2 novembre 2012, 52 sans-papiers sont en grève de la faim à Lille, pour obtenir le simple droit d’être sur le territoire où ils vivent. Leur vie est en danger. Le préfet et le gouvernement ne font rien pour sortir de cette situation. Pire, les sans-papiers en grève de la faim sont traqué-e-s, évacué-e-s des lieux, et le 30 décembre deux d’entre eux ont été expulsés vers l’Algérie à leur 59e jour de jeûne.

La fédération SUD éducation, signataire de l’appel commun « Faut-il mourir pour avoir des papiers ? » exige la régularisation immédiate et sans condition des sans-papiers de Lille, et appelle à manifester tous les jours jusqu’à leur régularisation, devant le siège du Parti Socialiste, 10 rue de Solferino à Paris, à 18h00.

Contre le racisme d’État et les expulsions d’étrangers : abrogation des lois anti-immigré-e-s, fermeture des centres de rétention, régularisation des Sans-Papiers

La situation des Sans-Papiers lillois-es est l’aboutissement paroxystique d’une politique anti-immigré-e-s qui se poursuit sans changements. Le gouvernement et Valls ont choisi de continuer dans la veine des précédents, avec une circulaire faussement appelée « de régularisation », très restrictive, qui continue à trier les étranger-e-s au cas par cas. Cette circulaire n’a pas force de loi (on ne peut s’en prévaloir devant un tribunal) et elle laisse toute latitude à l’arbitraire préfectoral. Valls a indiqué vouloir continuer la politique de quotas de ses prédécesseurs, en fixant à 30 000 par an les régularisations. Pour les « refusé-e-s », ce sera l’expulsion. Il faut mettre fin à cette politique.

Comme notre dernier congrès l’a rappelé en novembre 2012, la fédération SUD Éducation revendique :

- l’abrogation des lois anti-immigré-e-s, dont le CESEDA
- la protection des mineurs isolé-e-s étranger-e-s et des jeunes majeur-e-s scolarisé-e-s, l’arrêt de toutes les expulsions et les mêmes droits pour toutes et tous.
- la fermeture et destruction des Centres de Rétention
- l’arrêt de la stigmatisation des Étranger-e-s, en particulier l’abandon immédiat du statut dérogatoire des Bulgares et des Roumain-e-s
- le droit de vote pour tous les Étranger-e-s
- le retour à une véritable politique de l’asile (avec en particulier la suppression des pays dits ’’sûrs’’)
- la régularisation de tou-te-s les sans-papiers par la délivrance d’un titre unique de séjour
- la liberté de circulation et d’installation pour tous et toutes

En soutien aux grévistes de Lille une Pétition nationale à signer en ligne :

http://secure.mrap.fr/Faut-il-mourir-pour-avoir-des.html

3- La chasse aux pauvres :

La police municipale d’Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques) perpétue la traditionnelle chasse aux pauvres, ouverte depuis belle lurette et promise à un bel avenir. Le gibier, âgé de 5 ans cette fois, avait vu ses parents omettre de régler la cantine scolaire et s’est retrouvé au poste de police. Bien fait !

4- Grève Fonction Publique :

La CGT, la FSU et Solidaires appellent toute la Fonction Publique à une journée nationale de grève le jeudi 31 janvier

Voir le communiqué fédéral Sud éducation

http://www.sudeducation.org/En-greve-le-jeudi-31-janvier.html


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 10 décembre 2018

Publication

667 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

136 aujourd’hui
118 hier
198913 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté