Bulletin hebdo du 11 Janvier 2013 : Bonne année ?

vendredi 25 janvier 2013

Au menu : 1) les rythmes scolaires ? on s’en fout !

2) la refondation de l’école ? c’est pas pour maintenant !

3) une enquête sur le stress au travail

4) 2 milliards pour les pauvres, 20 pour les riches…

5) interdictions de tracter

6) lutte de sans papiers dans le Nord

1) les rythmes scolaires ? on s’en fout !

SUD éducation refuse que la question des rythmes scolaires occulte tous les autres aspects de la politique éducative du gouvernement, alors que celle-ci ne rompt pas avec la transformation libérale de l’école !

La question des rythmes scolaires est instrumentalisée par le gouvernement pour masquer les autres dimensions de sa politique scolaire :

- une « refondation » très pauvre, le maintien des principales contre-réformes de la droite, un budget réel qui « augmente » moins que l’inflation, la précarité institutionnalisée comme mode de gestion,

- la poursuite du démantèlement du service public d’éducation avec la décentralisation de l’orientation et de la carte des formations, et l’influence croissante des entreprises privées dans l’enseignement professionnel.

Le gouvernement Hollande/Ayrault affiche une « priorité à l’éducation » pour légitimer sa politique de rigueur. Le projet de budget vient démentir cette communication. Celui de l’Éducation nationale n’augmente réellement que de 0,6%. Pour 80.000 postes supprimés en 5 ans, au plus 8800 seraient recréés. On est loin de la « reconstruction » du service public d’éducation. Ces politiques d’austérité doivent être stoppées.

Ce n’est pas une réforme des rythmes scolaires qui résoudra les problèmes de l’Education nationale ! Ne laissons pas le gouvernement usurper le débat sur l’Ecole !

2) la refondation de l’école ? c’est pas pour maintenant !

Le projet de loi de refondation de l’école a été proposé début décembre par le gouvernement : bilan des courses ?... rien !

Les Ecoles supérieures du Professorat et de l’Ecole remplacent les IUFM : en formation initiale, de la théorie, de la pratique et des stages (pas de détails…) pour tous les enseignants, de la maternelle à l’université. Rien sur la formation continue…

Le socle commun (c’est-à-dire le savoir minimum pour tous, enfin pour les pauvres…) reste un pilier, mais non défini… Les programmes iront au delà des apprentissages fondamentaux, développant l’intelligence ( !), la sensibilité artistique, les aptitudes manuelles et physiques : un monde merveilleux s’ouvre à nous !

L’aide perso ? Rien !

Les RASED ? Ils évolueront…

Le collège unique est confirmé… dans les annexes !

L’avenir, c’est le numérique ! Mais à la charge des collectivités territoriales…

Les collectivités territoriales sont d’ailleurs souvent citées comme partenaires… Vive la décentralisation !

Pour finir, en annexe, les créations de postes : 1000 postes pour l’enseignement agricole ; 5000 postes pour le supérieur ; 24.000 postes pour l’enseignement scolaire (3000 pour la maternelle, 4000 pour l’élémentaire, 7000 pour la mesure « plus de maîtres que de classe » ; 7000 postes pour le secondaire ; et le mystère plane sur les 3000 derniers postes… pour les écoles privées ?) ; 26.000 postes pour la formation initiale

Sur les enseignants ? Sur le temps de travail ? La carrière ? La revalorisation ? RIEN

Alors quoi ? C’est ça la Refondation ? Le mammouth ministériel a accouché d’une souris, bilan d’une impréparation, d’une série de reculades et d’un manque d’ambition. Ce n’est pas une refondation que l’on nous propose, c’est la fonte de nos espérances en une école plus juste, plus humaine, plus solidaire, plus égalitaire.

3) une enquête sur le stress au travail

Un thésard en psychologie réalise une étude par questionnaire sur le stress des enseignants :

https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dHh1czFTdFZBbWxtX2xlZ1FOMjZtcFE6MA

4) 2 milliards pour les pauvres, 20 pour les riches…

2 milliards d’euros pour 10 millions de pauvres, 20 milliards pour les patrons

Cherchez l’erreur !

Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale annoncé par M. Ayrault est pour le moins dérisoire au regard des largesses accordées aux patrons, ceux-là même qui licencient et précarisent à tour de bras et développent ainsi la pauvreté pour s’enrichir toujours plus.

Le gouvernement oublie les revendications des organisations de chômeurs et précaires notamment sur l’augmentation de tous les minima sociaux, exprimées lors de la manifestation du 1er décembre.

Fondamentalement, le gouvernement ne s’attaque pas aux racines de la pauvreté et de la précarité, à savoir l’inégale répartition et redistribution des richesses, la politique patronale de flexibilité et de liberté de licencier.

Il faudra, par des mobilisations sociales fortes, imposer au gouvernement un changement de cap au lieu de ces remèdes cosmétiques.

5) interdictions de tracter

Les interdictions de tracter et pétitionner sur les marchés se multiplient. Depuis le début de l’année 2012, de plus en plus de maires, pour la plupart UMP, se permettent d’interdire totalement la distribution de tracts et pétitions sur les marchés. Au lieu de les stopper net dans cet abus de pouvoir, le Conseil d’État a rendu le 17 avril une ordonnance surprenante considérant que cela « ne porte pas gravement atteinte aux libertés d’expression et de communication ». Suite à cette ordonnance, les modifications de règlement des marchés et les arrêtés municipaux ne cessent de se multiplier et menacent de s’étendre grâce à la jurisprudence.

Refusons cette confiscation du pouvoir de s’exprimer librement et de s’informer mutuellement.

6) lutte de sans papiers dans le Nord

74ème jour de grève de la faim pour 52 sans papiers de Lille : après avoir occupé le siège fédéral du PS, après s’être fait expulser du Temple de l’Eglise Réformée de Fives, bien qu’ils se fassent sortir des hopitaux, et pour certains expulser de France, plusieurs dizaines de sans papiers, auto-organisés au sans d’un collectif, continuent leur grève de la faim pour refuser la discrimination préfectorale et obtenir le droit de rester sur le territoire où ils vivent.

leur blog :http://leblogducsp59.over-blog.com/

pétition de soutien aux grévistes

communiqué SUD éducation : Régularisation immédiate et sans conditions !



Documents joints

PDF - 351 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 4 octobre 2018

Publication

657 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

50 aujourd’hui
72 hier
193509 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés