Bulletin hebdomadaire Isère du 6 mai 2013

vendredi 10 mai 2013

1- Communiqué de presse, agression le 1er mai :

Lors de la manifestation du 1er mai à Grenoble, quelques individus tenant des propos homophobes et très sexistes ont tenté de s’insérer dans les cortèges des collectifs Féministes, de l’Union syndicale Sud-Solidaires puis dans d’autres cortèges de la manifestation. Leur présence semait le trouble et provoquait la colère des militant-e-s attaché-e-s aux droits et aux libertés des femmes. Puis ces individus, proches de la mouvance masculiniste, ont agressé violemment des manifestants et délégués syndicaux qui leur demandaient simplement de partir pour que la manifestation se déroule sereinement. Un membre de la CNT a dû être conduit aux urgences suite aux coups qu’il a reçus au visage.

C’est une véritable provocation ! Les mouvances masculinistes, cachées derrière le "combat pour le droit des pères" dont l’idéologie prône la haine et la soumission des femmes, le recul des libertés démocratiques, le refus des droits conquis par le féminisme et la casse des droits sociaux n’ont rien à faire dans un cortège de syndicats et de forces de gauche.

Ces mouvements réactionnaires sont les pires ennemis des travailleuses et du peuple. Leurs provocations systématiques et leurs violences gratuites ne sont pas accidentelles, elles font partie de leur stratégie d’escalade dans la tension. On voit depuis quelques mois des mouvements les plus réactionnaires occuper l’espace public pour s’opposer à l’égalité des droits et aux libertés individuelles à l’occasion du débat sur le mariage pour tous. Dans ce contexte, la libération d’une parole homophobe et sexiste doit alerter l’ensemble des forces émancipatrices.

Ce nouvel incident dans une manifestation pacifique inter-professionnelle, axée particulièrement cette année sur les droits des femmes, montre l’intérêt de rester toutes et tous unis, militant-e-s syndicaux, associatifs et politiques, salarié-e-s, chômeuses et chômeurs, précaires pour lutter contre la diffusion des propos et idées racistes, sexistes, homophobes dans les manifs et partout ailleurs.

Suite à ces actes violents et intolérables, des élus délégués syndicaux ont déposé plainte ce 1er Mai, pour coups et blessures.

Nous ne laisserons rien passer !! **Ni extrême-droite, ni fachos, ni machos ! **Nous mènerons inlassablement le combat contre l’extrême-droite et les idées réactionnaires et sexistes !

Le 3 mai 2013

Signatures en cours : CNT UD38, SUD-SOLIDAIRES, PRCF, PCOF, UNL, SOS RACISME, MJS, FNDIRP Isère, PG 38, Alternative Libertaire, PAG 38, Alternatifs, Ras l’Front Isère, NPA, Gauche Unitaire, ...

2- La nouvelle star !

Eurêka ! François Hollande veut faire intervenir plus "d’acteurs économiques" dans le cadre scolaire, et envoyer les collégiens et les lycéens davantage en stage en entreprise. Il l’a annoncé devant un parterre de patrons et d’entrepreneurs, qu’il recevait à l’Elysée, ce lundi 29 avril, et qui l’ont applaudi à plusieurs reprises, allant jusqu’à lui réserver une standing ovation une fois son discours terminé.

« Un programme sur l’entreprenariat » donc, qui s’inscrira dans le cadre du parcours d’information, d’orientation et de découverte du monde professionnel. Il prendra la forme de stages plus nombreux qu’aujourd’hui, d’interventions d’acteurs économiques, et d’initiation à la vie économique.

Il est habile de la part de notre gouvernement actuel de d’oser ce que même le gouvernement Fillon avait refusé de faire, à savoir, ressortir la « compétence clé » n°7 du rapport final de l’OCDE de 2003, à savoir « Esprit d’initiative et d’entreprise ». Jusqu’ici , nous n’avions droit qu’à une anodine compétence nommée « Autonomie et initiative ». Terminé. Maintenant, c’est clair : merci François !

Cela ne fait que répondre (enfin !!) aux exigences de l’OCDE qui, par le voix de Viviane Reding, ancienne commissaire européenne à l’éducation et à la formation, glissait en 1997 que « l’esprit d’entreprise représente davantage qu’une activité commerciale ; il s’agit également d’un esprit actif et réactif que la société dans son ensemble se doit de valoriser et dans lequel elle doit investir. Les écoles et instituts de formation devraient inclure cet élément dans leurs programmes et veiller à ce que les jeunes puissent s’épanouir dans ce domaine dès leur plus jeune âge. Les systèmes éducatifs devraient également réfléchir à la question de savoir si leur position face aux entreprises et aux partenaires étrangers au système d’enseignement est encore valable à l’aube du nouveau millénaire. Auparavant, la mentalité était quelque peu fermée aux influences extérieures - en particulier en raison de la taille et des ramifications des systèmes d’éducation, du nombre de personnes qu’ils emploient et affectent et de l’importance politique qui leur était accordée. Cependant, bien que la participation du secteur privé au système d’enseignement en Europe soit traditionnellement limitée, l’expérience d’autres régions du monde tend à démontrer que les entreprises ont, à long terme, intérêt à ce que les écoles forment des éléments de qualité. Pour la société, il peut être opportun d’encourager un tel intérêt plutôt que de l’exclure. Les systèmes d’éducation devraient réexaminer leurs pratiques afin de déterminer ce que la participation des entreprises pourrait leur apprendre pour motiver les apprenants et donner une nouvelle perspective aux établissements scolaires ou instituts de formation. »

3- Protection de l’enfance :

Nous vous avons récemment informés de la mobilisation des personnels de la protection de l’enfance en Isère. Suite aux actions des vendredi 22 mars, 5 avril et 12 avril 2013, Monsieur Vallini, Président du Conseil Général de l’Isère, et devant la mobilisation des travailleurs de la protection de l’enfance, a déclaré son projet de suppression de places "caduc", sans vouloir se prononcer sur les suppressions de postes. De plus il a proposé aux organisations syndicales, aux professionnels et à des techniciens du Conseil Général de participer à des groupes de travail pour élaborer le nouveau schéma départemental de la protection de l’enfance.

Le Syndicat SUD Santé Sociaux participera à ces groupes de travail mais ne cautionnera pas un plan qui aura pour conséquence d’envoyer ne serait ce qu’un seul de nos collègues pointer à Pôle Emploi !

Télécharger le communiqué en PDF...

PDF - 166 ko
communiqué sud santé sociaux 16/04/14

4- Questions de classe(s)... c’est classe !

On n’a pas fini de vous en parler et vous feriez bien, si ce n’est déjà fait, d’aller y jeter un coup d’oeil, voire plus. A déguster sans modération, entre autres, ces deux articles :
Ruwen Ogien, philosophe et auteur de La Guerre contre les pauvres commence à l’école fait part de son analyse du projet de Vincent Peillon de rétablissement de la morale à l’école.

Extrait : « Mettre l’accent sur la nécessité de la morale à l’école permet de diminuer l’importance du facteur social dans l’explication de la violence et de l’échec scolaire. C’est en ce sens qu’on peut dire du retour de la morale à l’école qu’il est un nouvel épisode dans la guerre intellectuelle contre les pauvres, visant, comme les précédents, à les rendre responsables des injustices qu’ils subissent. S’ils échouent, c’est parce qu’ils sont immoraux. »

http://www.questionsdeclasses.org/?La-Guerre-aux-pauvres-commence-a-l

Entretien avec Angélique Del Rey, enseignante en philosophie, qui vient de publier La Tyrannie de l’évaluation aux éditions La Découverte.

Extrait : « En travaillant sur l’Ecole des compétences, qui partait d’une expérience personnelle, et en découvrant le système de l’évaluation par compétences à l’école, je me suis rendu compte que cette forme d’évaluation, non seulement était d’une nature nouvelle, mais ne se limitait pas à l’école : on la trouve dans l’entreprise, dans le monde du travail d’une manière générale, dans l’administration ! J’ai donc voulu poursuivre l’analyse de l’étrange pouvoir de ces "nouvelles" évaluations en élargissant mon champ de réflexion à la société tout entière. Bref, l’évaluation managériale comme une forme post-moderne de tyrannie compatible avec les institutions démocratiques. »

http://www.questionsdeclasses.org/?La-tyrannie-de-l-evaluation


Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 12 janvier 2018

Publication

621 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

28 aujourd’hui
72 hier
165625 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés