Bulletin Hebdo Isère du 21 mars 2014

mardi 25 mars 2014

1- Sondage Sud éducation sur les rythmes scolaires :
Un grand merci aux 357 826 collègues qui ont renvoyé leur avis pour notre grande enquête spéciale « rythmes scolaires ». Le constat est sans appel et nous avons pu mettre en image ce que pensent 357 825 collègues :
JPEG - 3.7 ko
Ça a le mérite d’être clair !!!

2- Et qu’ça brille !
Eh ouais, au rectorat il y a des chambellans qui s’occupent du protocole et qui envoient des messages pour expliquer comment désigner les chefs de vos chefs.
Alors pour ne pas commettre d’impair, si jamais il vous arrivait de croiser ces hauts personnages voici leurs titres qu’il conviendra de décliner avec soin.

La circulaire en lien ci-dessous informe de la nouvelle appellation des directrices et directeurs académiques et directrices et directeurs académiques adjoint des services de l’Education nationale (DASEN et DAASEN) : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=76359

Il convient, dans l’usage courant et en dehors d’actes à caractère règlementaire d’adopter la nouvelle appellation :

Madame l’inspectrice d’académie - directrice académique des services de l’éducation nationale
Monsieur l’inspecteur d’académie - directeur académique adjoint des services de l’éducation nationale.

Pour nous un seul mot d’ordre : « La hiérarchie c’est comme les étagères plus c’est haut et moins ça sert. »

3- Soutien à la CNT Paris !
La Mairie « sociale-démocrate » de Paris, comme toute bonne vieille Mairie de droite qui se respecte, passe une énergie folle à dégager les pauvres du centre ville. Un local de dangereux anarchistes ça colle pas trop non plus pour l’image carte postale... Le « 33 », local historique de la CNT, est donc menacé d’expulsion.
Pour les soutenir, voici le lien de la pétition :
https://www.change.org/fr/pétitions/mairie-de-paris-défense-du-33-rue-des-vignoles-pour-que-vive-le-paris-populaire
Le communiqué de presse est consultable là :
http://www.cnt-f.org/un-millier-de-personnes-etaient-dans-la-rue-pour-defendre-le-33-rue-des-vignoles.html

JPEG - 522.5 ko

4- Le Big-up de la semaine !
« Aller chez les gens et leur couper l’eau en passant outre à tous les problèmes de la vie, c’est un boulot que je n’arrivais pas à faire. »
Marc Fazio est un ancien employé de Veolia à Avignon. Agé de 49 ans, il a passé vingt ans dans l’entreprise qui fut l’Avignonnaise des eaux, avant d’être licencié en juillet 2013 pour avoir refusé de fermer trop de robinets. Le conseil de prud’hommes a examiné son affaire jeudi 6 mars. Entre 2006 et 2013, Marc aurait freiné la coupure de près d’un millier de branchements d’arrivée d’eau... Que dit Veolia pour justifier le licenciement ? « Sur sa fiche de poste, il y a cette mission [de coupure de branchements], et nous sommes une société avec des règles. On ne choisit pas les tâches qu’on a envie d’effectuer ».

5- Bon plan torture :
Un lycée américain de Washington a dégotté un moyen redoutable pour pousser ses élèves à faire don de leur argent pour améliorer le quotidien de 254 orphelins dans une école du Ghana en leur fournissant notamment des repas ou des lits. La chanson Baby de Justin Bieber y est donc jouée en boucle durant les récréations et les heures de déjeuner, et ce jusqu’à ce que les étudiants craquent et réunissent la somme de 500 dollars. Et ça marche !
Notre cellule « action directe » a d’ores et déjà équipé la voiture sono de notre glorieux syndicat pour les prochains rassemblements sous les fenêtres du Rectorat et de l’Inspection académique : Le Justin jusqu’à obtention de nos revendications !! Nous fournirons bien sûr les bouchons d’oreilles pour les manifestants.


Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 24 septembre 2018

Publication

655 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

106 aujourd’hui
93 hier
191254 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés