Bulletin Hebdo Isère du 16 mai 2014

mardi 20 mai 2014

1- Rythmes scolaires :
- Notre syndicat Sud éducation académie de Grenoble, avec le Snudi-FO et la CGT éduc’action, a envoyé à l’ensemble des Maires du département de l’Isère le courrier que vous trouverez en pièce jointe, leur demandant de ne pas mettre en œuvre la réforme dite des « rythmes scolaires » pour la rentrée 2014.
Déjà un retour ! Le conseil municipal de Meyssiez, petite commune de l’Isère de 600 habitants, a pris une délibération à l’unanimité pour refuser la mise en place de la réforme dans les conditions actuelles.
- Par ailleurs, la mobilisation ne faiblit pas en région parisienne. Le mardi 6 mai, une centaine de personnes à Gennevilliers et une soixantaine à Nanterre étaient rassemblées devant les mairies de ces deux villes pour exiger des maires qu’ils ne mettent pas en place la réforme des rythmes scolaires. La mobilisation est réussie. Une délégation intersyndicale a été reçu par le maire de Gennevilliers, qui ne cède pas pour l’instant.
90% des enseignants de cette ville ont signé une pétition demandant que cette réforme ne passe pas.
JPEG - 40.3 ko
Les enseignants ont montré ce 6 mai 2014 qu’ils étaient déterminés à se battre contre la réforme des rythmes, pour une école populaire et émancipatrice. Ils ne lâcheront rien !

2- Rentrée 2014 :
Benoit Hamon, not’bon Ministre, a lâché aujourd’hui un peu de lest sur la rentrée des enseignants et des élèves en septembre. Un problème informatique serait à l’origine de son revirement... Un peu gros mais gloire à ce logiciel ami ! C’est donc le lundi 1er septembre que nous effectuerons notre pré-rentrée, les élèves déboulant le mardi 2 derrière les pupitres.
On serait tenté de remercier monseigneur, c’est tellement rare. Mais gardons raison et retenons bien qu’il nous sera certainement demandé d’effectuer une « deuxième journée de pré-rentrée » à l’appréciation de ce qui nous sert de chef, ce qui n’était pas le cas il y a peu.
Pour bien montrer qu’on ne nous fait pas de cadeau, le mercredi 11 juin s’annonce pour cette année comme une journée de « rattrapage » d’une journée où nous avons déjà travaillé, le lundi 2 septembre !
Sud éducation a d’ores et déjà déposé un préavis de grève pour les collègues qui ne souhaitent pas être les dindons de la farce PS.

3- Canonisation :
Les athées, libres-penseurs et laïcs de stricte observance auront certainement été choqués par cette place démesurée accordée (on n’ose pas dire "consacrée"...) à une religion que ne pratiquent plus, en France, que 4,5 % des baptisés (qui ne représentent plus, eux-mêmes, que 64 % des Français). Ils auront aussi été heurtés de constater que la France (officiellement laïque) a envoyé son premier ministre la représenter à cette cérémonie.
Vive la canonisation, mais la bonne !
JPEG - 10.9 ko

4- Platoche, tête à taloche :
« Il faut absolument dire aux Brésiliens qu’ils ont la Coupe du monde et qu’ils sont là pour montrer les beautés de leur pays, leur passion pour le football et que s’ils peuvent attendre un mois avant de faire des éclats un peu sociaux, bah ce serait bien pour le Brésil et puis pour la planète football, quoi. Mais bon, après, après on maîtrise pas, quoi. »
Vendredi 25 avril, le président de l’UEFA Michel Platini, notre Platoche national, a invité les Brésiliens, peuple hôte du Mondial 2014, à la retenue ; depuis mars 2013, les protestations, déclenchées par la hausse des tarifs de transport à Sao Paulo, sont nombreuses quant au coût de l’organisation de la Coupe du monde. Les investissements publics massifs pour les stades sont critiqués au moment où les services publics, comme les transports et surtout dans l’éducation et la santé voient leurs budgets taillés à la hache.
Bon, entre deux images de peaux bronzées sur la plage, il faudra aussi compter sur un dispositif sécuritaire impressionnant, ayant coûté plus d’un milliard d’euros, défendu par des drones et les fameux robots Packbot. Ces robots ne paient pas de mines mais ils ont un pouvoir redoutable déjà expérimenté en Irak et en Afghanistan : ils sont armés de capteurs qui détectent les explosifs, et capables de filmer 400 images à la seconde. Ils accompagneront les dizaines de milliers de soldats mobilisés pour l’occasion (il y aura, les jours de match, entre 3 et 5000 soldats près de chaque stade). Vive le sport !
JPEG - 45.7 ko

PDF - 194.3 ko
PDF - 290.6 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 février 2018

Publication

624 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

9 aujourd’hui
101 hier
169078 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés