Bulletin Hebdo Isère du 20 juin 2014

lundi 23 juin 2014

1- Cheminots en France : c’est la grève !
Pour mieux comprendre les enjeux de la réforme ferroviaire, et aussi parce que vous serez certainement privés du festival d’Avignon cet été, Sud éducation vous offre cet échange mettant en scène deux députés UMP et un secrétaire d’Etat. La scène se déroule à l’ Assemblée nationale, nous sommes le 27 mai 2014 :
- Martial Saddier, député UMP : « Votre majorité est en train de préparer l’avenir que nous écrivons ! »
- Laurent Furst, député UMP, « Cette réforme a été conçue en tenant compte, non pas de vos intentions profondes, mais du maximum que pouvait accepter le secteur sans explosion sociale. (…) Nous montons le même escalier... »
- Frédéric Cuvillier, secrétaire d’Etat aux transports, répondant à ces louanges de l’UMP : « Vous finirez par voter ce projet de loi puisque votre ambition ne se trouve pas en contradiction avec la nôtre ! »
Rideau. Acclamations !
Et Pétition : http://soutien-aux-cheminots.wesign.it/fr

Enfin, le communiqué Sud éducation académie de Grenoble du 17 juin :
SUD éducation salue les cheminots en grève depuis maintenant plus d’une semaine et dénonce l’attitude du ministère Valls et de ses alliés qui se couvrent de honte en essayant d’instrumentaliser l’inquiétude des lycéens passant en ce moment les épreuves du baccalauréat. Maître du calendrier parlementaire, c’est ce gouvernement qui a décidé de présenter la réforme de la SNCF à cette période de l’année et personne ne peut croire sérieusement que ce choix n’a pas été savamment calculé.
Mais les salariés de l’Education nationale comme les autres ne sont pas dupes. Dans notre secteur comme partout on planifie la régression sociale en s’attaquant comme jamais aux droits et aux acquis des travailleurs. Nos élèves eux-mêmes, de la maternelle à l’université, subissent les effets dévastateurs d’une politique entièrement soumise aux impératifs financiers qu’exigent le patronat et ses serviteurs. Contre cette entreprise de démolition systématique, ce sont les cheminots qui, une nouvelle fois, ouvrent la voie et démontrent de manière exemplaire qu’il est possible et nécessaire de résister.
La pseudo gauche qui organise jour après jour la casse du service public au détriment des intérêts de la population est une imposture qui fait le lit de l’extrême droite. Et peu importe, comme le craignait il y a quelque jour le Premier ministre, que cette gauche-là soit menacée de disparition. Les salariés eux, savent que depuis toujours ce sont leurs luttes et elles seules qui ont imposé le progrès social. C’est pourquoi aujourd’hui, ils se montrent solidaires du combat des travailleurs du rail qui les invite à se préparer à élargir le front des luttes à l’ensemble des secteurs d’activité.

2- Cheminots en Suède : c’est la grève aussi !
En Suède également, c’est la grève des cheminots ! Voir pièce jointe.
Eux ont un peu d’avance car, depuis 2010, une série d’opérateurs privés ont fait leur apparition. Aujourd’hui, quatre années après la privatisation, 70 % des suédois.e.s sont pour un retour au monopole public !
Ne comptez pas sur TF1BFMFrance2RTLEurope1LePointLibé, etc, pour diffuser cette information...

3- Un p’tit air de vacances… du pouvoir !
Les plages du débarquement, les côtes bretonnes, la dune du Pilat et la Camargue bientôt en vente ! Impossible ?..... Et pourtant…
En Grèce le Taiped, le fond grec chargé de vendre et valoriser les biens publics grecs dans le cadre du large plan de privatisation imposé par les créanciers de la Grèce (le “secteur public international” dit troïka : F.M.I, l’union européenne, la banque centrale européenne et le secteur privé : les banques, les fonds d’investissements et de pensions grecs et internationaux) brade aux plus offrants les plages, les vestiges archéologiques…
Si vous avez de belles économies vous pourrez acheter, parmi d’autres, les merveilleuses plages jumelles de Simos et Sarakiniko sur l’île d’Elafonissos et y construire un complexe immobilier privé afin d’éviter à la classe dominante le contact de la plèbe. Pour vous aider, voici le catalogue du Taiped : http://www.hradf.com/en
Pas de soucis d’impact sur les populations et autres études environnementales, car le Taiped est soutenu et accompagné par le gouvernement Samarás, coalition de droite (ND) et de socialistes (PASOK) qui s’apprête à faire voler en éclats la loi de protection du littoral pour favoriser la découpe des côtes grecques et la spéculation immobilière.
Si vous avez prévu d’aller en Grèce cet été, vous pourrez faire du tourisme de lutte et soutenir la fronde des citoyens qui s’organisent pour conserver un accès libre à la mer et pour protéger les ressources et les espaces naturels.
Et pendant ce temps, le gouvernement grec espère une croissance de 0.6 %, reconduit le budget de l’armée et ampute des deux tiers le budget de la santé, les salaires ont été réduits de 40 à 50 % depuis le début de la crise, la santé de base n’est plus assurée et plus de 30% de la population n’a plus accès à la sécurité sociale…
MERCI qui ? La troïka, la Nouvelle Démocratie (droite) et PASOK (socialistes européen)
Bonnes Vacances.
JPEG - 20.4 ko
4- Intermittents : plus feignants que les profs, ils râlent quand même !
Si le spectacle auquel vous aviez prévu d’assister est annulé du fait des méchants et feignants d’intermittents en grève parce que les gentils du MEDEF, de la CFDT et de FO ont signé un accord permettant de grandes avancées de la précarité, vous pouvez appeler ce numéro : 04.88.77.94.40

5- Les amis de mes ennemis sont mes amis...
La promesse du candidat François Hollande de mettre de claires limites au monde de la finance, qu’il désignait comme son « adversaire » en 2012, semble toujours plus difficile à tenir alors que l’Elysée confirme avoir embauché Laurence Boone comme conseillère particulière du président. Voici donc ce qui se fait de mieux dans le genre économiste forgée du plus beau métal libéral, nommée pour murmurer à l’oreille du président. Son CV parle pour elle : son parcours va de Merrill Lynch, l’une des premières banques d’affaires américaine, à Bank of America, en passant par Barclays. D’où le titre...

6- On n’se serait jamais permis...
Aperçu cette semaine sur la porte d’un centre évangélique de Grenoble. JPEG - 19.6 ko

PDF - 118.4 ko
PDF - 312.3 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 26 juin 2018

Publication

651 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

105 aujourd’hui
76 hier
185387 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté