R.I.S

Francis Vergne
jeudi 26 février 2015

Débat – Réunion d’information syndicale
Jeudi 5 mars à 20h00
au Pôle de Service à Aubenas

Qu’est-ce que la nouvelle école capitaliste et comment la combattre ?
Avec Francis Vergne
enseignant et chercheur et membre de l’Institut de recherches de la FSU,
auteur de La nouvelle école capitaliste avec Christian Laval Ed. La Découverte.

Ce qui ressemble aujourd’hui à un sabotage de l’école - suppressions de classes, réduction des effectifs enseignants et appauvrissement de la condition enseignante - ne suffit pas à caractériser la mutation historique de l’école. Celle-ci ne joue plus seulement une fonction dans le capitalisme, comme l’ont montré les analyses critiques des années 1970 : elle se plie de l’intérieur à la norme sociale du capitalisme. L’« employabilité » est le principe et l’objectif de la normalisation de l’école, de son organisation et de sa pédagogie. L’école devient peu à peu un système hiérarchisé d’entreprises productrices de « capital humain » au service de l’« économie de la connaissance ».

Elle cherche moins à transmettre une culture et des savoirs qui valent pour eux-mêmes qu’elle ne tente de fabriquer des individus aptes à s’incorporer dans la machine économique. Les effets inégalitaires de la concurrence, la mutilation culturelle introduite par la logique des « compétences » ou la prolétarisation croissante du monde enseignant révèlent la perte d’autonomie de l’école par rapport au nouveau capitalisme et aux luttes des classes sociales autour de l’enjeu scolaire.
Un nouvel horizon de lutte est donc posé. Il invite à s’allier et à faire se rencontrer, dialoguer, voire élaborer ensemble de multiples foyers résistants et alternatifs : mouvement sociaux, instituts de recherche et laboratoires indépendants,, forces syndicales et associatives, partis politiques, organismes d’éducation populaire, clubs et sociétés, libraires et éditeurs, journaux et revues, radios, rencontres citoyenne… la liste n’est pas close, tant sont divers tous ceux qui refusent de se faire laminer par l’horreur néolibérale. Il s’agit d’assumer ces « branchements extérieurs » qu’évoquait Michel Foucault permettant de connecter l’école non seulement aux champs médiatiques et culturels mais aux champs militants et politiques. Les travailleurs ou les prolétaires de la connaissance que nous devenons sont au plus haut point concernés et ont toute leur place dans ce combat.

La participation à une demi-journée d’information syndicale sur le temps de travail, fait partie de ces droits dont travailleurs, syndicats, syndiqués et non-syndiqués ne se servent pas assez. C’est un droit inscrit dans le code du travail, dans le code de la fonction publique. Nous y avons tous droit, ne pas s’en servir concourt à la remise en cause tôt ou tard de ce droit.
Ouvert à tous sans esprit de chapelle…
Il faut informer son l’IEN au moins un jour avant.
M/Mme …………… à Carmaux, le ….2015
Ecole ……….
Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale
Monsieur
J’ai l’honneur de vous informer qu’en application des dispositions relatives à l’exercice du droit syndical dans la fonction publique, je participerai à la réunion d’information syndicale, le jeudi 5 mars , de 20h à 23h heures au Pôle des services à Aubenas.


Navigation

Articles de la rubrique

  • R.I.S

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 26 juin 2018

Publication

651 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

80 aujourd’hui
58 hier
185673 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés