Bulletin mensuel Haute Savoie mars 2015

mardi 31 mars 2015
par  Laure

Nous serons en grève le 9 avril 

CGT, FO et Solidaires appellent à une journée de grève nationale interprofessionnelle et de manifestations, le 9 avril.
Ensemble, nous exprimerons ainsi notre refus de l’austérité, de la casse des services publics, des cadeaux aux patrons et actionnaires, de la détérioration de nos conditions de travail et de vie.
Ensemble, nous exigerons un autre partage des richesses que nous produisons par notre travail et qui sont aujourd’hui confisquées par les capitalistes.


SAMEDI 18 AVRIL 2015

JOURNEE INTERNATIONALE D’ACTION CONTRE LES TRAITES DE LIBRE ECHANGE
(TAFTA/GMT, CETA, TISA, APE, TPP…)

Pour la Haute-Savoie : ANNECY

10h : Salle Pierre Lamy : conférence de Thomas Porcher et Frédéric Farah, économistes et auteurs de « TAFTA, l’accord du plus fort. »

14 h : Manifestation de rue festive (instruments de musique, déguisements ...) au départ de la Préfecture.

La mobilisation citoyenne a déjà empêché la signature d’accords similaires : l’AMI en 1988, l’AGCS en 2006, l’ACTA en 2012.

Nous pouvons faire échouer ce projet qui vise à donner les pleins pouvoirs aux multinationales en abaissant les protections environnementales, sanitaires ou sociales, en privatisant les services publics et qui érige la recherche du profit immédiat en valeur absolue au détriment de l’humain et de l’environnement.

Soyons nombreux dans la rue le 18 avril pour dire que nous ne voulons pas de cette société-là !

Enseignants référents en lutte dans le 74

18,33 Enseignants-Référents sont actuellement sur le département, travaillant pour les élèves reconnus handicapés de la maternelle au BTS et MFR, public et privé.

Voici l’historique de leur lutte :

- Il y a une commande DSDEN de 3 ER pour 2 IEN
- augmentation du temps de l’ER du 2° Annecy qui passe de 1/3 à 1/2 poste

- La logique de la DSDEN n’est pas la même que celle des ER qui demandent une équité de dossiers par ER sur le département, en tenant compte des disparités géographiques et de circulation

conséquences :
- fermeture CLIS 2 Frangy et ouverture d’un poste d’ER sur Bonneville
- redéploiement d’un poste d’ER Annecy sur le Nord (probable Annemasse)

état :
- poste ER 2° Poisy vacant pour enseignant du 2°. Ce poste est rattaché à Poisy et couvre Poisy Frangy Sillingy Groisy. S’il n’y a pas de candidat : possible redéploiement de ce secteur sur les ER d’Annecy comme fait en septembre 2014 sur ordre de mission du DASEN et sans contrepartie financière
- quel poste d’ER Annecy 1° sera redéployé sur le Nord ? Les postes ER du 1° ne sont pas rattachés administrativement à un établissement, comme les postes du 2°, mais sont rattachés à l’IEN ASH, d’où liberté de nous envoyer n’importe où.
Ce sera une perte sèche pour le secteur Sud.

- Le 30/03 sera demandé au DASEN une création d’un poste d’ER+ le maintien des postes sur Annecy. Si rien ne bouge, les ER demanderont une audience au DASEN.

- Leurs demandes :
soulager le secteur Nord sans dépouiller le Sud (Annecy et Rumilly)
- créer un poste d’ER pour compenser l’augmentation du nombre de dossiers d’élèves reconnus handicapés par la MDPH, donc ayant un Projet Personnalisé de Scolarisation.
- que la DSDEN renonce à sa commande de 3 ER pour 2 IEN sur Annecy.

Contre les racismes et les fascismes, l’égalité est notre riposte !

A peine deux mois après les attentats de ce début d’année, alors que le gouvernement espère toujours regagner du crédit grâce à une « union nationale » il poursuit ses politiques antisociales, certaines de ses déclarations récentes ont participé à la confusion entre les principes mêmes d’une démocratie et la justification d’une vision sécuritaire, reprenant des termes qui sont les plus couramment utilisés par les organisations politiques les plus hostiles aux immigré-es...
La poursuite des politiques en faveur du patronat, à la recherche de profits toujours plus indécents, et la négation d’une véritable démocratie sociale, nourrissent la désespérance sociale et la montée des idées d’extrême droite. Nous refusons de laisser entendre que certain-es seraient plus égaux/les que d’autres : l’égalité ne peut être qu’entière et réelle. Aux inégalités sociales qui s’accroissent, s’ajoutent les inégalités de droits selon la nationalité : la liberté de circulation et d’installation n’existent que pour une minorité seulement dans le monde, les travailleur/euse-s sans papiers sont de plus en plus désigné-es comme des fraudeur-euses alors que leurs droits en tant que salarié-es sont les plus bafoués, le droit de vote des étranger/es renvoyé à des débats des plus lointains...
Nous exigeons l’arrêt immédiat des expulsions, la régularisation immédiate des tous/tes les sans papiers, le droit de vote des résident-es étranger/es à toutes les élections, et l’égalité des droits.


Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 12 janvier 2018

Publication

621 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

52 aujourd’hui
73 hier
165437 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés