Bulletin hebdo Isère du 29 mai 2015

mardi 2 juin 2015

1- Réforme du collège : appel intersyndical à la grève le 11 juin.
Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN constatent l’enfermement du ministère dans son maintien de la réforme du collège et son refus d’entendre les demandes des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation du second degré.
Confirmant leur analyse commune de la réforme et des conditions de la publication des textes le 20 mai, elles appellent les personnels à amplifier l’action, en particulier le 4 juin, contre les textes publiés au lendemain d’une grève majoritaire dans les collèges, pour leur abrogation et la reprise immédiate des discussions sur l’avenir du collège.
Elles appellent à signer et faire signer massivement la pétition intersyndicale « Un autre collège 2016 ».
Elles appellent à une nouvelle journée nationale de grève et d’actions le jeudi 11 juin.

2- Réunion d’information syndicale (RIS) mercredi 17 juin à Grenoble !
L’intersyndicale SNUIPP-PAS-SUD éducation-CNT organise une RIS sur le temps de travail des personnels le mercredi 17 juin, de 9h à 12h à la Bourse du Travail, sur le thème de l’enseignement spécialisé mais pas que !
Collègues de SEGPA, CLIS, ULIS, RASED sont bien sûr principalement concernés mais l’inclusion aux forceps, à la mode en ce moment, concerne bien entendu l’ensemble des personnels.

Nous vous informerons plus précisément sur les modalités pratiques pour participer à cette RIS dans notre prochain bulletin.

3- CUI : au recours !
L’Education nationale emploie de nombreuses personnes en contrat CUI, généralement pour des fonctions d’AVS ou administratives (EVS). Or les employeurs sont bien souvent à la limite de la légalité, en ne respectant pas les horaires légaux ou en « oubliant » leur obligation de formation qualifiante (qui s’ajoute à la formation d’adaptation au poste occupé).
Des centaines, voire des milliers de recours ont été déposés dans les tribunaux des prud’hommes, et presque tous gagnés (plusieurs milliers d’euros de dédommagements) ! Dans la Drôme, des collègues ont gagné 11.000€ la semaine dernière.
SUD éducation encourage les personnes sous contrat CUI à déposer massivement de tels recours : en attendant d’imposer à l’Etat notre revendication « titularisation sans condition de tous les personnels précaires », les recours sont un moyen de faire payer à l’Education nationale son mépris vis-à-vis de ces salariés.
Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous mettrons en relation pour un dépôt groupé de dossiers.

4- Grève à l’université Stendhal :
19 des 22 enseignants contractuels du CUEF (Centre Universitaire d’étude française) étaient en grève ce mardi 26 mai. Le CUEF, qui enseigne la langue française à environ 3000 étudiants étrangers par an, a été intégré en tant que service commun de l’Université Stendhal le 1er janvier 2012. Au sein du CUEF, trois catégories de personnel enseignant (CDD, CDI et fonctionnaires) effectuent rigoureusement les mêmes tâches pédagogiques auprès des mêmes publics. Or, pour des grilles de salaires identiques, il y a des écarts notoires de service d’enseignement entre ces catégories. Les enseignants contractuels du CUEF travaillent 612h donc 1.5 fois plus que les autres ce qui affecte lourdement leur santé et leur vie au travail. Suite aux revendications des personnels maintes fois répétées, l’Université Stendhal a acté l’objectif d’harmoniser les services de tous les enseignants à 384h, ce qui est une avancée certaine.
Mais les personnels grévistes demandent :
- Un calendrier sur deux ans maximum, pour aligner tous les personnels enseignants à 384 heures annuelles dès la rentrée 2016-2017.
- Une réduction plus importante des services que celle proposée pour la rentrée de septembre 2015.
- Un engagement clair des établissements de la future Université Grenoble Alpes.
Vous pouvez signer la pétition de soutien :
http://www.petitionduweb.com/Petition-non-aux-discriminations-1003088.html

5- Après un peu plus de quatre ans de lutte, les ex-Fralib lancent leur coopérative ouvrière !
Cela fait quatre ans qu’à Gémenos (Bouches-du-Rhône), 76 salariés se battent pour sauver leur outil de travail face à Unilever, le géant de l’agroalimentaire.
Deux marques, « 1336 » (qui fait référence au nombre de jours de leur lutte) et « Scop-Ti » ( à destination de la grande distribution) ont donc vu le jour suite à ce long mais victorieux combat. « On n’est pas là pour devenir des milliardaires, notre rêve c’est de faire fonctionner cette entreprise correctement de manière à ce qu’on puisse tous avoir des salaires pour vivre convenablement avec nos familles. On espère aussi créer plus d’emplois lorsque l’activité le permettra » déclare un ancien délégué syndical qui parlait au nom des coopérateurs qui ont réuni toutes leurs indemnités de licenciement dans la Scop.
« Nous, nous n’aurons pas de dividendes à verser aux actionnaires. Les écarts de salaire vont de 1 à 1,35 lorsqu’ils étaient de 1 à 210 sous Unilever… Ça va être difficile mais on s’est facilité la tâche en éliminant ce qui coûte le plus cher : l’actionnariat.  »

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x2rggnk_fralib-renait-de-ses-cendres-et-devient-scop-ti_news

6- Le mot de la semaine : corruption.
JPEG - 111.9 ko
Sepp Blatter tentant de convaincre le représentant de la Fédération guatémaltèque de Foot à Genoux de voter pour lui : « La corruption est dans l’homme, comme l’eau est dans la mer. » (Mirabeau)

Corruption, n.fém : tractation monétaire ou matérielle dans le but, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages auprès du corrompu. Synonyme : pot-de-vin, bakchich. On peut corrompre plein de gens : des juges, des mineurs (comme Jean-Luc Lahaye, pour se frotter à moindre frais contre du charbon), des fonctionnaires, des membres de la FIFA (ils adorent les ballons et les ronds).
Et la France dans tout ça ? Et ben c’est pas mal, Sepp Blatter peut demander l’asile chez nous. En effet, en 2010, L’ONG Transparency International a publié son indice de perception de la corruption. Le rapport relève que les trois quarts des 178 pays étudiés sont perçus comme gravement corrompus.
Et on est pas mal du tout : 25ème ! Mieux qu’à l’Eurovision.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 4 octobre 2018

Publication

657 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

27 aujourd’hui
77 hier
193563 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés