Bulletin hebdo Isère du 8 janvier 2016

mardi 12 janvier 2016

1- 2016 nous voilà !
SUD éducation vous adresse ses meilleurs voeux de luttes acharnées ET victorieuses ! GIF - 102.7 ko

2- Grève Fonction publique le mardi 26 janvier :
SOLIDAIRES dont SUD éducation est membre, CGT et FO appellent à la grève nationale dans toute la fonction publique le 26 janvier. Dans l’académie, SUD éducation travaille actuellement en intersyndicale dans le sens d’un appel commun 1er et 2nd degré. Les préavis seront déposés pour couvrir l’ensemble des personnels !

Le mardi 26 janvier, en grève de la maternelle à la terminale, dans toutes les écoles, établissements et services POUR :
- Les élèves et pour les personnels, réduire les effectifs d’élèves dans les classes.
- Retirer la réforme des collèges qui désorganise les établissements et ouvrir de véritables négociations afin que le collège cesse d’être une gare de triage.
- Pour le développement des services publics : il faut créer les postes de fonctionnaires nécessaires, arrêter les recrutements de salariés précaires et titulariser celles et ceux déjà embauchés.
- Mettre fin au blocage des salaires.

3- « 10 minutes d’accueil », ça continue !
Quatorze enseignants d’une école de Vif (38) viennent de rentrer collectivement dans la bataille des « 10 minutes » ! Faites comme eux et faites-le nous savoir !
Toutes les explications et modèles de courriers sont là : http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article615

4- C’est pas la crise pour tout l’monde !

- Les inspecteurs de l’éducation nationale (IEN de circonscription) bénéficient d’une revalorisation indiciaire par création d’un nouvel échelon Hors échelle à la fin de la hors classe. Cela correspond tout de même à la coquette somme d’ environ 4500 euros bruts.
- Une série de textes publiées fin décembre concernant les administrateurs, DASEN et DASEN-adjoints vont leur permettre de toucher une indemnité principale mensuelle et un complément annuel versé en fonction de leur « manière de servir ». Les plafonds annuels vont de 30 à 50 000 euros.
- 7,10 euros : C’est le montant horaire de la rémunération que toucheront 900 parents d’élèves siégeant dans les organismes collégiaux (Conseil départemental et Conseil académique de l’Éducation nationale, Conseil supérieur de l’Éducation nationale) dès la rentrée prochaine ! C’est le ministère de l’Éducation nationale lui-même qui a annoncé mi-décembre cette mesure budgétée à hauteur de 500 000 euros.

5- Hommage à Michel Galabru :
Il nous a quitté cette semaine mais sa filmographie continuera d’en inspirer beaucoup ! Nadine Morano aurait dit l’avoir surtout aimé dans « Les sous-doués », Alain Juppé dans « Poussez pas grand-père dans les cactus », les enseignants dans « Le Bahut va craquer », Nicolas Sarkozy dans « Le juge et l’assassin », Rocco Siffredi dans « Et qu’ça saute », Michel Sapin dans « La bourse ou la vie », Manuel Valls dans « Soigne ta droite », François Hollande dans « Elle cause plus… elle flingue » (avec Valérie Trierweiler), Kevin, 15 ans, dans « La Guerre des boutons », Jean-François Coppé dans « Par ici la monnaie » et nos chefs dans « Les Enquiquineurs ».
JPEG - 15.4 ko

6- Adieu les REP, les RASED complets, la formation… vive la Réserve citoyenne !
Comme l’état se désengage des services publics, il fait appel à la bonne volonté et au bénévolat. Il va de soi que le ministère de l’EN n’échappe pas à cette règle. Ainsi, c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons pris connaissance des attributions de la réserve citoyenne. Des retraités et des oisifs de tous bords vont venir nous libérer des tracas quotidien. Papy Mougeot va nous sortir son dentier et faire une leçon d’hygiène dentaire. L’adjudant Schlass, C.R.S retraité, va nous donner des cours de tonfa et des cours d’histoire sur mai 68 quand il ratissait du gaucho sur le Boul’mich.
Et surtout n’oubliez pas de remplir votre tableau des 108 h et les 364 pages de préparation à l’inspection car les nervis qui vous vendent honteusement cette infamie auront quand même l’outrecuidance de vous rappeler à vos devoirs en fin d’année. Cette fois c’est sûr, la reprise est au coin de la rue.

7- Réclame :
http://www.scoplorage.org/cooperative-lorage/nouvelles/2015/10/19/la-grosse-semaine-de-lorage/

8- Le mot de la semaine : déchéance.
JPEG - 36.8 ko
État de déchéance avancé pour Napoléon Bonaparte (binational franco-corse), très déchu par le Sénat après la chute de Paris en mars 1814.
Déchéance, nom fém. : Action de déchoir (Syn : abaissement, dégradation) ou état de celui qui est déchu (Syn : décrépitude). Hist : La procédure de déchéance de nationalité est née avec le décret d’abolition de l’esclavage en 1848, qui précise que tout Français qui continue de pratiquer l’esclavage pourra être déchu de sa nationalité. À quand la déchéance de nationalité pour certains patrons ?
Notons qu’il y a beaucoup de foutaises dans ce qui est dit sur en ce moment au sujet de la déchéance nationale. Pour faire bref, beaucoup de déchets en ce national questionnement en vue d’échéances nationales ? J’vous sens déchus par ces jeux de mots... Vous pouvez.