Bulletin hebdo Isère du 22 janvier 2016

mardi 26 janvier 2016

1- Une journée particulière (Una giornata particolare) :
Le mardi 26 janvier les personnels du second degré seront mobilisés et en grève contre la réforme du collège et pour exiger des dotations horaires globales (DHG) qui permettent d’enseigner et de baisser enfin les effectifs ! Dans le premier degré, les raisons de se mobiliser ne manquent pas : effectifs, territorialisation, rythmes scolaires, renforcement de la hiérarchie, augmentation de la charge de travail.

De la maternelle à l’université, même combat : toutes et tous en grève !
http://www.sudeducationgrenoble.org/
À Grenoble, manifestation à 14H place de Verdun.

2- La plus belle soirée de ma vie (La più bella serata della mia vita)...
… c’est pour commencer, ne pas aller à une animation pédagogique que je n’ai pas choisie... Or, nombreux sont les inspecteurs qui tiennent à vous forcer à assister à certaines, ceci alors qu’il n’existe aucune animation pédagogique obligatoire, c’est un concept inconnu ! Aucun IEN ne peut décréter que les enseignants doivent assister à telle ou telle animation. Donc, clairement, n’y allez pas et, en cas de pression, de coup tordu, retournez-vous vers votre syndicat préféré.

3- Passion d’amour (Passione d’amore)

En parlant de « syndicat préféré », il n’est jamais trop tard pour bien faire et adhérer à Sud éducation !
Ça se passe là http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article258 et ça fait un bien fou, la preuve...

4- Les nouveaux monstres (I nuovi mostri) :
Motion d’actualité : Solidarité avec les salariés de Goodyear
Congrès académique Sud éducation académie de Grenoble

Sud éducation académie de Grenoble, réuni en congrès académique les 13, 14 et 15 janvier 2016, est scandalisé par la condamnation, le mardi 12 janvier, des huit camarades de Goodyear à neuf mois de prison ferme.
Nous dénonçons avec force la violence sociale des licenciements et la violence de l’Etat qui condamne la contestation syndicale. Nous soutenons celles et ceux qui luttent pour plus de justice sociale.
Cette répression et la criminalisation du mouvement syndical est à relier à celles — policière, juridique, patronale — que subissent les salariés d’Air France, l’inspectrice du travail Laura Pfeiffer et le salarié de Tefal, pour ne citer que les exemples les plus récents. À chaque fois, le même acharnement à considérer comme des criminels les travailleurs-euses qui défendent leurs emplois.

Solidarité et relaxe pour tous les militants syndicaux et les travailleurs-euses poursuivi.e.s.
Arrêt de la criminalisation des mouvements sociaux.
Pour une réponse syndicale et sociale d’ampleur !

Si plusieurs rassemblements de soutien ont déjà eu lieu dans toute la France, vous pouvez également signer la pétition de la CGT Amiens-Nord : https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-l-appel-des-goodyear

5- Affreux, sales et méchants (Brutti, sporchi e cattivi)
Comme chaque année à la même époque, le Forum économique mondial se tient à Davos, en Suisse. Des centaines de représentants des grands groupes capitalistes de la planète comme ArcelorMittal, Total, Sanofi, Suez, etc., d’intellectuels et d’économistes avec ministres et chefs d’Etat débiteront leurs discours sur l’état du monde. Valls, Fabius et Macron représenteront le gouvernement français (paye ton image...). Davos, la grande rencontre annuelle pour la défense des intérêts des travailleurs et de la justice sociale des puissants et des capitalistes.


6- La Famille (La famiglia)

Nous vous invitons à soutenir les salariés de L’APAJH Ardèche, association qui gère plusieurs structures médico-sociales sur différents territoires (CAMSP, CMPP et SESSAD) afin de préserver la qualité du soin et la totalité des emplois dans les établissements. Pour en savoir plus et pour signer, c’est ici : https://www.change.org/fr/organisations/ce_apajh_07

7- Le mot de la semaine : condoléances (condoglianze)

JPEG - 521.1 ko

Musée de l’anticipation - Présentation des condoléances au fan club de Michel Sardou.

Condoléances, nom. fém. pluriel : de l’ancien français condouloir, « s’affliger avec quelqu’un ». Témoignages de participation à la douleur d’autrui à l’occasion d’un deuil. Actu. : ce mois de janvier 2016 est malheureusement riche en occasions de présenter ses condoléances et rappelle celui de 2010 qui avait vu partir la chanteuse Lhasa, Mano Solo et Howard Zinn. Et là paf : Bowie, Galabru, Lemmy, Ettore Scola. Bien sûr, toutes les disparitions ne se valent pas et Pierre Desproges nous invite à faire la part des choses « J’ai pas peur de l’avouer, j’avais quarante ans passés, eh bien, le jour de la mort de Brassens, j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules ». Notez enfin que la mort, c’est un peu comme la connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu’il est mort... ce sont les autres qui sont tristes. Le con c’est pareil...


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 10 décembre 2018

Publication

667 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

8 aujourd’hui
118 hier
198785 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés