CONTRE LA LOI EL KHOMRI : APRES LE 31...ON CONTINUE !

jeudi 31 mars 2016
par  PY

L’intersyndicale du bassin d’Aubenas appelle toutes et tous à se mobiliser sur leurs espaces de vie et de travail pour préparer et organiser une généralisation de la lutte.
D’ores et déjà un rassemblement est prévu le 5 avril 2016 à 14 heures au Champ de Mars à Aubenas.

Le 9 mars, nous étions un demi-million à manifester. Depuis, le refus du projet de loi Travail est toujours aussi fort. Les manœuvres du gouvernement ont échoué : répondant aux ordres du MEDEF, quelques syndicats ont dit leur satisfaction d’un second projet quasi-similaire au premier ; mais les manifestations, les grèves et les occupations d’universités se sont multipliés.

Et quelle réponse gouvernementale ? La violence policière !
Lors des manifestations du 24 mars, un pas de plus a été franchi : gaz lacrymogènes, matraques, arrestations, ... dans plusieurs villes, la police a provoqué, les CRS ont chargé les manifestants.
Cela fait écho aux condamnations de syndicalistes, à l’intrusion de forces de police, l’arme au poing, sur des lieux de travail... Nous le disions dès novembre dernier : l’état d’urgence sert à réprimer les mouvements sociaux. Cela ne nous fera pas taire. Cette violence caractérise l’absence de réponse démocratique à nos revendications, le mépris de nos légitimes aspirations.

Ensemble, salarié-es des secteurs privé ou public, chômeurs-ses, retraité-es et jeunes en formation ont réussi un très grand 31 mars. Il s’agit aussi de travailler dès maintenant sur les suites. C’est ce que font SUD éducation et l’Union Syndicale Solidaires en renforçant l’unité entre les forces syndicales opposées à ce projet de loi ; c’est ce que font de nombreux collectifs syndicaux en préparant le nécessaire mouvement national interprofessionnel reconductible.
Il faut soutenir toutes les initiatives telles que celle de la Coordination nationale étudiante pour le 5 avril.

Pour gagner, il faut que tout le monde s’y mette. Les attaques contre le code du travail nous concernent toutes et tous car n’importe quelle régression pour des salarié-e-s finit par se répercuter sur l’ensemble des travailleurs et travailleuses, y compris les fonctionnaires. Nous avons les mêmes intérêts car nous appartenons à la même classe sociale : il nous faut donc tout mettre en œuvre pour faire converger toutes les luttes contre les mesures et les réformes visant à soumettre les salarié-e-s aux choix économiques de ce gouvernement acquis au MEDEF.

L’intersyndicale nationale se réunira dès ce soir ; il faut que la puissance de cette journée l’amène à proposer une suite rapide au mouvement.
La seule manière de gagner et de faire plier le gouvernement, c’est de bloquer l’économie. Les travailleurs et les travailleuses doivent en effet prendre leurs affaires en mains dans cette lutte et ne doivent pas s’en remettre à des politiciens ou politiciennes qui n’ont que les élections de 2017 en vue. Et pour bloquer l’économie, ce qu’il faut c’est d’abord réussir la grève et préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c’est possible dans les jours et semaines qui suivront ! Alors nous obtiendrons le retrait du projet de loi El Khomri.

Vive la lutte !


Documents joints

Communiqué de presse Intersyndicale Aubenas

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 25 mai 2018

Publication

642 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

11 aujourd’hui
111 hier
178806 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés