Bulletin mensuel Haute Savoie mai 2016

mardi 10 mai 2016
par  Laure

Au programme :

Programme du rassemblement des citoyens aux Glières

Loi travail dans l’Education Nationale

Luttes sociales et répressions

Luttes à venir

La scandaleuse subvention que Laurent Wauquiez vient d’accorder à l’UNI

Le rassemblement des citoyens résistants le 20,21 et 22 mai

Pour info, le programme des journées des 21 et 22 mai à Thorens et au Plateau des Glières en pièce jointe.

Loi travail : dans l’Éducation nationale et dans la fonction publique, les mêmes logiques sont à l’œuvre

Avec le projet de loi Travail, la hiérarchie des normes est inversée : un accord d’entreprise pourra s’appliquer même s’il est moins favorable que le code du travail. C’est un renversement complet de perspective désastreux pour les salarié-e-s du privé qui subiraient une précarisation sans précédent dans notre pays.

Mais le projet de loi concerne aussi directement les salarié-e-s de notre secteur ! Nous sommes tous et toutes concerné-e-s par le biais de la santé au travail, et les contrats de droit privé dans l’Éducation nationale relèvent totalement de cette loi.

La mobilisation est forte sur cette question : nombreuses manifestations, organisation de Nuit debout. Un mouvement social se dessine. Accompagnons-le !

Par ailleurs, ce projet de loi fait écho à de nombreuses réformes ou projets en cours dans l’Éducation nationale. Il ouvre sans aucun doute la voie à une remise en cause du statut de la fonction publique au nom de « l’égalité de traitement ».

Luttes sociales... et répressions

{{}}

Dans le 92...

Le 2 mai, 47 lycéens du 92 ont été convoqués à la Sûreté Territoriale à Nanterre et ont été mis en garde à vue suite à leur participation au mouvement sur leur établissement avant les vacances.

Ancre On passe carrément un cap dans la répression et la volonté de faire peur à tout prix à la jeunesse qui a été fer de lance de la mobilisation contre la Loi travail.

Ancre Il est indispensable de montrer le plus massivement possible à ces lycéens notre soutien sans faille.
Au gouvernement et aux donneurs d’ordre, nous devons également montrer notre colère face à cette puissance répressive et notre détermination à ne rien laisser passer.

A Marseille...

Sud Education 13 condamne le dispositif mis en place par les forces de l’ordre avant le départ de la manifestation du 1er mai prévue au Vieux-Port à Marseille. En effet, des barrages filtrants de CRS ont contrôlé au faciès des militant-es qui se rendaient à la manifestation et procédé à des fouilles. Cinq personnes ont été interpellées et embarquées avant même d’atteindre le rassemblement.
Parmi ces personnes, un responsable du syndicat Sud Education 13 a été arrêté alors qu’il amenait les tracts de Solidaires 13 au cortège de son organisation syndicale.

Sud Education 13 exige l’abandon immédiat de toutes les poursuites et s’indigne de l’arbitraire de ces interpellations complètement disproportionnées et anti-démocratiques.
Le 1er mai est la journée internationale des luttes des travailleurs, en empêchant son bon déroulement, les forces de police ont provoqué une vive colère dans les cortèges. Les manifestant-es se sont réunis à l’issue de la manifestation devant le commissariat pour exiger la libération des personnes arrêtées.
La politique de l’intimidation et de la désinformation pratiquée actuellement par le gouvernement ne fera pas plier la détermination du mouvement social contre le projet de loi travail. Sud Education appelle à poursuivre la mobilisation par toutes les initiatives et actions.

A Gennevilliers...

Le 28 avril, l’assemblée générale interprofessionnelle de Saint-Denis (région parisienne) avait décidé de bloquer symboliquement le port fluvial de Gennevilliers, un haut lieu de la précarité. La police est alors intervenue très violemment pour mettre fin à l’action et a procédé à des arrestations massives, empêchant ainsi la participation à l’assemblée générale prévue, ce qui constitue une remise en cause du droit de réunion. Une manifestation en direction de Paris a été interdite dans la foulée. Au final, deux personnes ont été déférées en comparution immédiate. Elles sont assignées à contrôle judiciaire et passeront en procès en octobre prochain.

A Rennes...

Un autre a encore été grièvement blessé et cela fait suite à d’autres violences policières ces derniers jours, notamment devant des établissements scolaires bloqués par des lycéens.

A Lille...

C’est un local syndical qui a été forcé au prétexte d’interpeller des "suspects".

La Ligue des Droits de l’Homme rappelle aux responsables de police et aux fonctionnaires sur le terrain que l’article R.434-17 du Code de la sécurité intérieure dispose que « Toute personne appréhendée est placée sous la protection des policiers ou des gendarmes et préservée de toute forme de violence ou de tout traitement inhumain ou dégradant  ». Face à la gravité avérée des faits, elle demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin que toute la lumière soit faite sur des événements qui, y compris chez les policiers et les gendarmes, ont déjà fait plusieurs victimes et qui ont entraîné par ailleurs des peines de prison ferme.

Après s’être abattue essentiellement sur les lycéen-ne-s et les étudiant-e-s, la répression policière dans le cadre du mouvement contre la Loi Travail s’étend aujourd’hui aux syndicalistes. Elle vient confirmer la tendance à la criminalisation de l’action syndicale déjà illustrée, entre autres, par les cas Goodyear, La poste ou Air France. Il s’agit pour le pouvoir d’empêcher le développement d’un syndicalisme de luttes ainsi que de tenter de fragiliser le massif soutien au mouvement de la population.

On assiste au total à une accentuation des moyens de répression contre le mouvement social et syndical à un niveau jamais atteint ces dernières années.

Solidaires condamne fermement l’ensemble de ces mesures qui visent à bâillonner le mouvement syndical et avec lui l’ensemble du mouvement social. Non, les syndicalistes et les jeunes ne sont pas des criminels : ils ne font que s’opposer par des voies démocratiques aux mesures de régression sociale que le gouvernement veut imposer par la force.

Les luttes à venir

Le 12 mai :
Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL ont décidé, au niveau national, de proposer le 12 mai une nouvelle journée d’initiatives et d’interpellations des parlementaires.

Un préavis de grève couvrant la période du 3 mai au 8 juillet a été déposé par SUD éducation.
http://www.sudeducation.org/Contre-la-loi-travail-et-son-monde.html

Le 17 mai :
Vote de la loi : Journée de grève interprofessionnelle, intersyndicale et manifestations

En pièce jointe, un 4 pages élaboré par un collectif du Lot et Garonne sur la loi travail. Il est intéressant car il donne des exemples concrets des effets néfastes de cette loi.

La scandaleuse subvention que Laurent Wauquiez vient d’accorder à l’UNI (l’Union Nationale Interuniversitaire )

50 000 euros ! C’est pousser très loin le clientélisme et le copinage. Il convient que Wauquiez réalise qu’il existe dans la région une opinion publique citoyenne qui manifeste sa vigilance.

Faut-il être de droite pour bénéficier des bienfaits pécUNIaires de la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes présidée, conduite, dirigée, guidée, commandée, régentée, aiguillée, supervisée, inspirée par l’UNIque Laurent WAUQUIEZ ?

En faisant cela, Laurent Wauquiez fait un magnifique bras d’honneur aux UNIversités dont c’est pourtant le métier d’insérer professionnellement les étudiants et qui verront leurs subventions baisser dès cette année.

Pour prendre connaissance de cette pétition de Stéphane Gémani , vous pouvez utiliserce lien.

Et pour adhérer, c’est


Documents joints

programme Glières samedi
Programme Glières dimanche
BM mai 2016 PDF
4 pages loi travail

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

17 aujourd’hui
66 hier
196802 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés