Bulletin hebdo Isère du 9 septembre 2016

lundi 12 septembre 2016

« Les morts qui seront faits bas seront là-bas en bonne santé je crois »*

1-No apocalypse ou Apocalypse Now !
« Cette rentrée ne sera pas l’apocalypse annoncé »c’est ainsi que NVB a présenté la rentrée des classes. On se rassure comme on peut. « OUF !!! »Les hordes barbares équipées de voitures-béliers et de ceintures d’explosifs n’ont pas déferlé sur les établissements. Mais y a-t-il de quoi qualifier cette nouvelle année scolaire de réussite voire d’historique ? L’actualité fournit un bien bel alibi à l’Education Nationale pour éviter de regarder en face son incurie. En effet, il vaut mieux se pencher sur les mesures sécuritaires déployées depuis l’état d’urgence que sur les désastres des réformes déjà engagées (rythmes scolaires, refonte des ZEP) ou à venir (réforme des collèges) mais aussi sur les promesses non-tenues. Qu’en est-il des 60 000 postes attendus à la fin du quinquennat quand certaines académies ont du mal à recruter tant chez les PE (200 postes libres pour Versailles) que chez les profs (maths, lettres-modernes) ? Mais tout va bien se plait-on à communiquer depuis les inspections de circonscription jusqu’au DASEN en passant par les proviseurs qui sont focalisés sur les interphones et les caméras à l’entrée des établissements. Il doit y avoir une cellule du ministère chargée de glisser du Prozac dans le kit du parfait chefaillon de l’Education Nationale…
Rarement les conditions de travail ont été aussi désastreuses et pourtant cela n’inquiète pas les caciques de l’Education Nationale qui nous témoignent à longueur de journée de leur bienveillance en distribuant les mauvais coups dans le même temps. Les écoles et les bahuts tiennent parce-que les personnels font leur boulot et pas parce-que l’institution lui réclame toujours plus d’évaluations, de projets et de dispositifs.
Pas d’explosion dans la profession, c’est sûr qu’à ce tarif-là notre ministre peut se réjouir !
C’est toujours une catastrophe d’évitée.

JPEG - 56.7 ko
Une ministre de l’Education satisfaite et rassurée

2-La réponse à la ministre
Depuis lundi 5 septembre les enseignants du collège Vercors et du collège du Village Olympique sont en grève. Ils se mobilisent contre les faibles moyens alloués à la vie scolaire. Il manque 8 AED à ce jour. Les autorités académiques à la recherche de solutions techniques (portails, interphones) en ont oublié que des établissements tournaient aussi avec des humains.

3-C’est qui les voyous ?
Le 14 Septembre, à Chambéry, aura lieu le procès de Laura Pfeiffer de Sud travail et du salarié lanceur d’alerte licencié.
Son crime avoir dénoncé les abus de la multinationale Téfal.
(voir : "Procès en appel de Laura Pfeiffer, inspectrice du travail de Tefal" : https://www.solidaires.org/Proces-en-appel-de-Laura-Pfeiffer-inspectrice-du-travail-de-Tefal ou en pièce-jointe )
Un rassemblement intersyndical de soutien se tiendra devant le palais de justice de Chambéry, de 12h à 18h environ (peut être plus, en fonction du procès).
Le medef est ses affidés peuvent dormir tranquilles le pouvoir et ses chiens de garde veillent.

4-En grève le 15 septembre
Sud est partie prenante de l’appel à la grève intersyndical contre la loi travail (tract en pj).
Voici les RDV
15/09 : 10h, Gare de Grenoble : Grève et Manifestation contre la loi travail et son monde
12h, Félix Poulat : Apéro-bouffe par Solidaires au profit des postiers mis à pied
13h, Félix Poulat : AG-Débat autour des problématiques touchant l’éducation (budget, effectif, réforme collége, périscolaire...)

5-C’est qui les voyous, le retour !
Après Air-France, c’est à La Poste de reprendre à son compte les méthodes de dézinguages des syndicalistes. Ainsi ce sont quatre représentants syndicaux (3 de Sud, 1 de la CGT) qui passaient lundi 5 septembre en commission disciplinaire. A la clé des mises à pied pour avoir dénoncé et empêcher leur employeur de dégrader les conditions de travail de leur collègues par des techniques de management inhumaines. D’évidence les signaux envoyés par le pouvoir à travers la « loi travail » et la répression qui en été le corollaire ont été entendus par le patronat.

6-Les rythmes scolaires c’est toujours moins bien mais maintenant c’est plus cher !
Vous trouverez en pj le communiqué de la fédération Sud éducation sur les rythmes scolaires. On nous avait bien dit que cette réforme ne viendrait pas saper le pilier « gratuité » de l’Ecole et pourtant de proche en proche on y arrive. La mairie de Grenoble qui claironne son projet alternatif en liquidant des services entiers (bibliothèques, médecine scolaire, assistants-sociaux) suit le mouvement. Ainsi les enfants qui resteront au périscolaire plus de deux soirs par semaine devront s’acquitter d’une redevance.
Dans le même temps et en catimini, le ministère de l’Education Nationale a donné son feu vert aux collectivités territoriales pour assouplir les taux d’encadrement des activités périscolaires.
Les animateurs déjà sous-payés et exploités se retrouvent avec plus d’enfants à prendre en charge. Ils seront donc en grève le 19 septembre ( voir tract) et attendent les enseignants du premier degré car leurs intérêts sont convergents.

*Pas de mot de la semaine mais la réponse à cette curieuse citation. Elle n’est pas de Najat Valaud-Belkacem mais elle aurait pu.
L’emprunt est au canadien Jean Leloup dans « 1990 » une chanson qui comme son titre ne l’indique pas était reprise en boucle sur les ondes en 1991.

PDF - 73.3 ko
PDF - 159 ko
PDF - 97.9 ko
PDF - 133.7 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

17 aujourd’hui
66 hier
196802 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés