Bulletin mensuel Haute Savoie septembre 2016

mardi 13 septembre 2016
par  Laure

Au sommaire :

1. Rassemblement de soutien à Chambéry
2. Manifestation du jeudi 15 septembre contre la loi travail
3. Visite de notre ministre à Annemasse
4. Grève au collège Vercors de Grenoble

1. Rassemblement à Chambéry

Le 4 décembre 2015 le tribunal correctionnel d’Annecy a condamné Laura Pfeiffer, inspectrice du travail, pour recel et violation du secret professionnel à 3500 euros d’amende avec sursis. Le tribunal lui reproche d’avoir contacté les syndicats de son ministère pour se défendre et dénoncer les pressions qu’elle a subies, exercées par l’entreprise TEFAL et relayées par sa hiérarchie. Le salarié, lanceur d’alerte de l’entreprise, a également été condamné. L’union syndicale Solidaires exige la relaxe de l’ex-salarié lanceur d’alerte et de l’inspectrice du travail de tous les chefs d’accusation retenus en première instance et appelle à un rassemblement devant le Palais de justice de Chambéry le mercredi 14 septembre 2016 dès 12 heures. En pièce jointe, le tract d’appel.

2. Jeudi 15 septembre, ensemble contre la loi travail

Sud est partie prenante de l’appel à la grève intersyndicale contre la loi travail (tract en pj).
La Loi Travail n’est pas bonne pour les salarié-e-s et les jeunes. Elle ne le sera pas non plus pour l’économie du pays. Alors que le chômage et la précarité augmentent, en affaiblissant les conventions collectives au profit des accords d’entreprise, cette loi accroît la concurrence entre les entre­prise poussant à l’alignement sur le « moins offrant » pour les salariés. Cette logique de dumping social va engendrer davantage de flexibilité et de préca­rité et remettre en cause nombre d’acquis sociaux.
Cette loi contrevient aux conventions 87, 98 et 158 de l’Organisation Interna­tionale du Travail relatives à la négociation collective, aux libertés syndicales et aux licenciements.
Les organisations syndicales étudient tous les recours et moyens juridiques possibles pour s’opposer à la mise en oeuvre de la loi Travail.
RDV 14 heures devant la préfecture d’Annecy

3. NVB à Annemasse

Vendredi 9 septembre, Najat Vallaud-Belkacem est venue inaugurer le groupe scolaire Camille-Claudel à Annemasse. Des parents, enseignants et citoyens avaient l’intention de dire qu’ils souhaitent une école de qualité pour tous et de décrire la réalité scolaire à Annemasse et aux alentours. Nous nous réjouissons de l’ouverture de cette école ! Cependant malgré ce nouveau bâtiment, la réalité est là : un turn over des enseignants (la vie est trop chère avec un salaire d’enseignant, il est difficile de se loger), des écoles pleines à craquer, des enfants non francophones très peu pris en charge, de mauvaises conditions d’accueil pour les élèves...
Jamais on n’avait vu à Annemasse autant de policiers déployés et il a été impossible de s’approcher et de se faire entendre.
On peut se poser la question de cette cohérence dont notre ministre parle. S’agit-il d’une cohérence entre les élus politiques ? S’agit-il d’une cohérence entre les médias et le ministère ?
La cohérence à laquelle nous aspirons, c’est un lien entre ce qui se passe réellement dans nos classes et la mise en œuvre sur le terrain. Notre réalité, ce n’est pas les flonflons, les fleurs, les discours, les poèmes, les photos... C’est autre chose. Et les hauts dirigeants ont raté une occasion de l’entendre.
La cohérence aurait pu voir le jour à Annemasse ... Demain commence aujourd’hui, seul l’engagement quotidien permettra une évolution positive. Agissons, nous créons notre futur.

4. Collège Vercors de Grenoble en grève

Le collège Vercors n’a toujours pas fait sa rentrée. Depuis plus d’une semaine l’ensemble du personnel est en grève pour les moyens de vie scolaire, aesh, et agents techniques.
En juillet dernier, l’IA a supprimé deux postes de CUI. Les effectifs pour la rentrée ont augmenté aussi de 50 élèves.
Depuis juillet, les personnels demandent l’octroi d’un poste et demi de surveillance, pour rétablir les postes supprimés (1 poste à TP) et faire face à la montée des effectifs (½ poste).
Leurs demandes sont légitimes, le taux d’encadrement (97%) est parmi les plus bas des bahuts REP de l’agglomération. Le poste et demi d’AED n’est pas du luxe.
Une caisse de solidarité avec les grévistes est ouverte et on appelle tous les collègues de l’académie à y participer pour les soutenir !
SUD éducation académie de Grenoble est présent avec les collègues en grève et appelle à la solidarité avec les grévistes.

Parce que Sud Education est un syndicat solidaire, unitaire et intercatégoriel, un syndicat démocratique de lutte et de transformation sociale, REJOIGNEZ NOUS !

Vous trouverez en pièce jointe le bulletin d’adhésion


Documents joints

Bulletin adhésion
programme 14 septembre
Bulletin mensuel PDF
Tract intersyndical 15 septembre

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 novembre 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

17 aujourd’hui
66 hier
196802 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés