Bulletin mensuel Haute Savoie mai 2017

mardi 23 mai 2017
par  Laure

Au sommaire :
1) On ne se laissera pas marcher dessus !
2) Appel au boycott du LSUN
3) ESPE en grève
4) Contrats aidés CUI-CAE dans l’Éducation Nationale Il faut porter plainte !
5) Politique de la pollution

1) ON NE SE LAISSERA PAS MARCHER DESSUS !

Avec l’élection de Macron, on sait déjà à quoi s’attendre : suppressions de postes, démantèlement de la protection sociale, destruction du droit du travail, marchandisation de l’ensemble de la société. Pour ce qui est de l’éducation, son projet est simple : tout numériser, tout libéraliser, tout précariser. Alors sans attendre les premières lois antisociales, préparons dès aujourd’hui la résistance !
Lire l’article entier : http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article772

2) Appel au boycott du livret scolaire numérique(LSUN)

NON au fichage généralisé des élèves !
Ce fichage est contraire à la Convention internationale des droits de l’enfant et a une nouvelle fois été reproché à la France par le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies en janvier 2016 (observations finales 36 et 37 sur le respect de la vie privée du 23-02-2016) : « Le Comité reste préoccupé par la multiplicité des bases de données destinées à recueillir, stocker et utiliser les données personnelles d’enfants sur de longues périodes ainsi que par le fait que les enfants et leurs parents ne sont pas suffisamment informés, par les autorités éducatives, de leur droit de s’opposer à l’enregistrement de données personnelles, ou d’accéder à ces données, de les modifier ou de les
supprimer [...] Le Comité recommande une fois de plus à l’État partie de ne saisir dans les bases de données que des renseignements personnels anonymes [...] »
Des données sensibles sont renseignées : compétences, résultats scolaires, comportement, assiduité — ainsi que des éléments d’ordre médical, relatifs à l’origine des élèves ou sur le handicap. Le droit à l’oubli n’existe plus. Le dossier scolaire qui était la propriété de l’enfant et de sa famille devient la propriété de l’État. Déontologiquement tenus à la confidentialité et à la non-stigmatisation, les enseignants peuvent-ils contribuer à un tel fichage ?

La suite ici : http://www.sudeducationgrenoble.org/

3) ESPE EN GREVE

« Les organisations syndicales FNEC-FP-FO, SNALC, CGT Educ’Action, SUD Education
et FSU de l’Académie de Grenoble soutiennent inconditionnellement les revendications des
fonctionnaires stagiaires de l’ESPE en grève.
Elles considèrent inadmissibles que leurs conditions d’étude et de travail soient restées
globalement sans changement pour la troisième année consécutive, alors qu’auraient dû être
mis en œuvre les avis votés lors de la séance extraordinaire du CHS-CT (comité d’hygiène de
sécurité et des conditions de travail) Académique.

Lire la déclaration complète en pièce jointe

4) Contrats aidés CUI-CAE dans l’Éducation Nationale Il faut porter plainte !

Travailler 24 ou 23h payées 20, c’est interdit !

Il existe un principe de base : tout travail mérite salaire. Mais dans le premier degré, de nombreux.ses AVS en CUI travaillaient 24h et travaillent encore 23h depuis la rentrée 2016, alors qu’ils et elles sont payé.e.s 20h. Ce que SUD éducation dénonce depuis de longues années : les horaires des contrats aidés ne peuvent être annualisés (globalisés sur toute l’année).

Lire l’article entier : http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article773

5) "Politique de la pollution".

A lire en page 2 du Monde Diplomatique de ce mois de mai 2017 .

Extraits :"[...] l’exposition longue aux particules fines [...] a causé la mort de 4,2 millions de personnes et la perte de 103,1 millions d’années de vie en bonne santé [revue médicale The Lancet]. Le bilan de cette pollution de l’air d’origine essentiellement industrielle ne cesse de s’alourdir. [...] On suffoque dans les ateliers du monde pour qu’on puisse soupirer d’aise dans les centres commerciaux de Paris ou de Los Angeles sans risquer de s’encrasser les bronches [...] hypothèse audacieuse qui fait du libre-échange l’une des causes majeures de mortalité sur terre [revue scientifique Nature]. Parce qu’ils corrompent leur atmosphère pour produire chez eux les baskets et smartphones que d’autres consomment ailleurs, les Chinois se retrouvent exportateurs net de biens et de services, mais importateurs net de morts dus à l’air vicié. Réciproquement, lorsqu’ils importent des marchandises, les pays riches exportent la mortalité associée aux particules fines."

L’article en entier est en pièce jointe.


Documents joints

PDF - 117.5 ko
PDF - 472.6 ko

Portfolio

Diplo

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 5 juillet 2017

Publication

580 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

36 aujourd’hui
52 hier
151346 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés