REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : NOUVEAU DECRET DEROGATOIRE

Territorialisation et inégalités !
samedi 26 août 2017
par  PY

Lors de conseil supérieur de l’éducation du 8 juin, le ministère a présenté un nouveau décret dérogatoire à la réforme des rythmes scolaires qui n’abroge pas cette réforme mais l’aménage, en rendant possible l’organisation de la semaine sur 4 jours. Il est applicable, dès sa parution, en juin, pour une mise en œuvre à la rentrée scolaire 2017-2018.

SUD éducation soutient la position majoritaire des salariés du premier degré pour la semaine de 4 jours pour tous (lundi, mardi, jeudi, vendredi), dans toutes les écoles, dans toutes les communes, sur 36 semaines !

Une nouvelle dérèglementation

Ce nouveau texte dérogatoire à la réforme des rythmes scolaires ne revient pas sur la réforme en elle-même.
A quelques semaines des élections, ce décret tombe à pic pour ajourner une nouvelle fois un véritable bilan de cette réforme des rythmes pourtant annoncé à plusieurs reprises, en vain, par le précédent ministère.

Un bilan catastrophique

Pourtant cette réforme des rythmes scolaires est un échec manifeste. Elle a été contestée de toute part.
Le bilan est catastrophique tant pour les enseignant-e-s que pour les élèves : emplois du temps aléatoires, amplitude horaires augmentée, confusion entre périscolaire et scolaire, municipalités intrusives avec les PEDT, fatigue accrue pour les élèves et les personnels...

Economies et inégalités

À force de dérogations et de multiples aménagements territoriaux, qui ont surtout visé à faire faire des économies aux collectivités locales pour l’organisation des activités périscolaires, cette réforme a semé une grande confusion, sans bénéfice ni pour les élèves ni pour les personnels, bien au contraire.
Pour SUD éducation académie de Grenoble, il faut en finir avec les multiples dérogations qui ne font que renforcer les inégalités territoriales.

Pour une autre réforme

SUD éducation académie de Grenoble a combattu la réforme Peillon/Hamon des rythmes scolaires. Ce nouveau décret dérogatoire ne revient pas sur le fond de la réforme Peillon des rythmes scolaires dont nous continuons de revendiquer l’abrogation et son remplacement par une autre réforme, radicalement différente, dans l’intérêt des personnels, des élèves et de l’école.

La réussite de tous les élèves nécessite une réflexion sur l’école bien plus large qu’une réforme des rythmes scolaires avec notamment :

  • L’amélioration des conditions de travail et de rémunération des salarié-es de l’éducation.
  • La différenciation entre le temps de travail des PE (professeur-e-s des écoles) devant élèves et le temps d’enseignement pour les élèves (18 h devant élèves + 6 h de concertation, travail en équipe...) sans porter atteinte au principe de polyvalence qui permet une vision globale du fait éducatif.
  • La réduction les effectifs par classe.
  • Des programmes dont les contenus laissent du temps à la manipulation, l’expérimentation, la recherche…
  • Une formation à la hauteur des attentes des personnels.

Documents joints

Rythmes SUD

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 14 novembre 2017

Publication

611 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

17 aujourd’hui
67 hier
160405 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté