Bulletin erratique novembre 2017

lundi 4 décembre 2017
par  Sophie

Au Menu :
1 - Le sabre et surtout le goupillon
2 - C’est pas encore les fêtes mais c’est déjà l’intoxication !
3 - Qui veut lâcher du pognon ?
4 - CUI : la simple menace de grève a payé à Besson
5 - Les stagiaires sont déjà dans le rouge.
6 - Salaire à vie
7 - Pas d’enfants à la rue
8 - À bord de l’Aquarius au large des côtes libyennes

1 - Le sabre et surtout le goupillon
Quand ils ne dessoudent pas l’Éducation Nationale en supprimant massivement des postes, Wauquiez et ses potes l’esquintent en subventionnant généreusement l’enseignement privé .Ce n’est pas un scoop et cela a été clairement exposé par Eddy Khaldi dans son livre « Main basse sur l’école publique », Démopolis, 2008. L’idée de fond étant de déréguler au maximum l’existant tout en soutenant l’enseignement privé afin d’aboutir sur le libre choix des parents via le chèque éducation. Le lien qui suit illustre la générosité du président de région à l’égard de l’enseignement privé dans son fief (rien que 50 millions de bonus !) .
http://www.fnlp.fr/news/456/23/La-FNLP-informe/d,lp_detail.html

2 - C’est pas encore les fêtes mais c’est déjà l’intoxication !
Si ce n’est pas l’Éducation Nationale qui met des coups de pression sur les équipes afin qu’elle ne s’expriment pas sur l’épineuse question des rythmes scolaires à coup de devoir de réserve (imaginaire) et de neutralité (tirée par les cheveux),ce sont les maires de certaines communes (l’agglo grenobloise en particulier) qui très anti-démocratiquement sollicitent le ministre pour lui dire que tout va bien et qu’il faut remettre une pièce dans le juke-box. Entre les deux s’insinuent le défaitisme, le fatalisme et la contre propagande amenant les collègues à penser que tout est joué.
Il n’en est rien. D’une part les conseils d’école ne se sont pas exprimés sur la question. D’autre part, les réunions publiques sont en cours et malgré les grossières manœuvres de certains élus, la population voit bien que ça ne marche pas. Enfin il y a l’action collective que les syndicats ont pour mission de soutenir. C’est pourquoi Sud éducation est prêt à recueillir les idées d’initiative des écoles et des collègues qui veulent encore se battre pour leurs conditions de travail.

Non tout n’est pas joué, il est possible de lutter et de s’organiser alors contactez-nous !
Sudeducationgrenoble@gmail.com

3 - Qui veut lâcher du pognon ?
Cela pourrait être la devise du rectorat. En effet L’Éducation Nationale, grande machine à précariser, n’en finit pas de perdre les recours engagés par les personnels en contrat CUI/CAE concernant l’utilisation abusive de l’annualisation de leur temps de travail (en gros comment faire travailler les gens plus ,23h/hebdo, tout en les payant pour 20h).
De plus, le CUI-CAE comporte des actions d’accompagnement professionnel et prévoit obligatoirement des actions de formation professionnelle nécessaires à la réalisation du projet professionnel de son titulaire. Là aussi, l’Éducation Nationale, grande machine à précariser, perd les recours engagés par les ex-CUI/CAE pour défaut de formation.
Si vous êtes dans cette situation, ou que vous connaissez un(e) AVS dans une de ces situations, il est encore temps d’agir (on a quatre ans pour demander de l’argent à l’Etat !)
Contactez Sud éducation Grenoble : Sudeducationgrenoble@gmail.com

4 - CUI : la simple menace de grève a payé à Besson
L’annonce d’une « Opération collège mort » avec une perspective de poursuite de blocage par la mise en place d’une caisse de grève pour le personnel de vie scolaire, a permis d’obtenir, sept jours avant la date prévue de grève, deux postes d’AED à 20h, contrats de droit public, cédéisables à terme.
Voir le site de Sud Education Paris

5 - Les stagiaires sont déjà dans le rouge.
Comme nous le craignions certains de nos collègues stagiaires sont en danger .Il ne semble pas que ce soit des cas isolés et c’est pourquoi en intersyndicale nous avons décidé de rester présents régulièrement à l’ESPE.
Pourtant les différents CHSCT ont émis des avis à propos de conditions de travail pathogènes de nos jeunes collègues. En effet ils sont envoyés aux quatre coins de l’académie une partie de la semaine et doivent revenir sur leur ESPE de rattachement l’autre partie. Dans le même temps, ils doivent préparer leur classe et se conformer aux exigences (nombreuses) de la formation initiale.
Nous rappelons ici que nous avons été opposés à la masterisation , dès le début et à l’emploi de stagiaires comme main d’œuvre d’appoint .
Nous interpellons les équipes, les collègues à prêter attention à ces personnels et à leur apporter le soutien nécessaire et à signaler aux organisations syndicales la moindre alerte les concernant.

6 - Salaire à vie
Et comme on râle tout le temps et qu’en plus on veut du pognon, on vous invite à regarder le document en lien sur le salaire vie porté notamment par le sociologue Bernard Friot.
Voir la vidéo sur le site du Réseau Salariat

7 - Pas d’enfants à la rue
Des enfants dorment toujours à la rue à Valence, c’est INADMISSIBLE et INTOLÉRABLE.
Voir courrier au préfet en pièce jointe

8 - À bord de l’Aquarius au large des côtes libyennes
Depuis deux ans, l’Aquarius mène des missions de sauvetage en Méditerranée centrale au large des côtes libyennes. Aux côtés d’autres ONGs, des marines européennes et des navires marchands ou de pêche, SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières qui arment ce bateau ont sauvé des eaux des milliers de personnes partis des côtes libyennes dans des embarcations de fortune en quête d’un avenir meilleur.
Voir le reportage de LSD, la série documentaire sur France culture


Documents joints

PDF - 49.3 ko
PDF - 33.7 ko
PDF - 466.7 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 14 décembre 2017

Publication

617 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

17 aujourd’hui
98 hier
162715 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté