Bulletin d’infos juin 2018

mardi 12 juin 2018
par  Laure

Au Menu :
1 – SNCF : le gouverne-MENT
2 – Caisse de grève SUD Rail
3 – Encore des sous pour le privé !!!
4 – Pas de matraque dans les facs
5 – Communiqué de presse : le rectorat de Grenoble en position d’illégalité et précarise les plus précaires
6 – Stop au démantèlement des EREA !
7 - Tout comprendre sur le projet de loi asile et immigration en vidéos
8 – Abjecte !
9 – Appel urgent à la solidarité pour de jeunes migrants non accompagnés RESF 74
10- Samedi 23 juin, film « en guerre » à la Turbine avec ATTAC, CGT et Solidaires

1 – SNCF : le gouverne-MENT
« Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage », ce proverbe bien connu résume parfaitement l’attaque gouvernementale sans précédent que subit le service public ferroviaire. L’arme du crime est connue : le fameux « rapport Spinetta »,amalgame de demi-vérités et de gros mensonges, qui, ciblant les cheminots veut livrer notre système ferroviaire aux appétits du privé. Construire cette mobilisation pour notre bien commun passe par le rétablissement de quelques vérités...
Le tract ici : https://solidaires.org/TRACT-SUD-RAIL-ET-SOLIDAIRES-AUVERGNE-A-DESTINATION-DES-USAGERS-ou-USAGERES-DES
Et une émission de France Culture : « On est tous le cheminot de quelqu’un d’autre » ici : https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/est-tous-le-cheminot-de-quelquun

2 – Caisse de grève Sud Rail
Les cheminots ont besoin de soutien !!!
La cagnotte en ligne ici : https://sudrail.fr/Caisse-de-greve-SUD-Rail

3 - Encore des sous pour le privé ! Macron rend l’école obligatoire dès 3 ans
En marge des assises de la maternelle qui se sont tenues les 27 et 28 mars sous l’égide de neuro-Boris Cyrulnik avec plein de neuro-intervenant-es, très peu d’enseignant-es de maternelle et sans aucun mouvement pédagogique, ni syndicat et encore moins de parents (le consensus sera d’autant plus facile !) notre neuro-président accompagné de son neuro-ministre de l’éducation nationale a profité d’une visite dans une classe maternelle où il assistait à une séance de phonologie pour annoncer l’avancement de l’obligation scolaire à 3 ans. Les esprits chagrins diront que c’est juste une mesure symbolique vu que déjà 97 % des enfants de 3 ans sont scolarisé-es, ça va pas changer grand-chose. D’autres diront que c’est une reconnaissance du professionnalisme des prof de maternelle, un peu comme si notre neuro-ministre voulait préparer le terrain à la création d’un « certificat d’enseignement en maternelle ».
Toujours est-il qu’à y regarder de plus près, c’est encore un cadeau empoisonné ! En abaissant l’âge de la scolarité obligatoire en 2019, Macron rend obligatoire le financement publique des écoles maternelles privées. Jusqu’à présent l’obligation de financement se limitait aux écoles élémentaires. Outre le fait qu’une nouvelle fois, de l’argent publique va financer des écoles privées, avec des budgets municipaux de plus en plus contraints, il y a fort à parier que les écoles publiques vont une nouvelle fois être plumées… Par ailleurs, cet abaissement laisse présager la fin de la possibilité de scolariser les 2 ans et surtout dispense de poser les vrais problèmes que sont les conditions d’accueil et la réduction des effectifs par classe.
L’analyse de SUD Education ici : http://www.sudeducation.org/Motion-sur-les-Assises-de-la.html
et celle de La libre pensée là :https://www.fnlp.fr/news/521/17/Scolarite-obligatoire-a-3-ans-Au-benefice-de-qui.html

4 - Pas de matraque dans les facs
Lundi 9 avril, les forces de police sont intervenues dans deux universités à Nanterre et à Lille 2. Elles ont délogé avec violence des étudiant-e-s et personnels grévistes et ont usé de gaz lacrymogènes contre des personnes pacifiques.
Plutôt que de répondre aux revendications ce gouvernement fait le choix de la répression. Plusieurs étudiant-e-s avaient été blessé-e-s dans une opération similaire menée à l’université de Bordeaux. Ces attaques contre les étudiant-e-s grévistes encouragent les opérations menées par des groupuscules d’extrême droite comme à Montpellier, Strasbourg, Angers ou Tolbiac (centre PMF-Paris I).
Pour SUD éducation, la police n’a rien à faire dans les universités et surtout pas à en déloger les étudiant-e-s et les personnels qui se réunissent sur leurs lieux de travail et d’étude. Ils et elles en sont les seul-e-s occupant-e-s légitimes. Nous réclamons la libération immédiate et sans poursuites des sept étudiant-e-s de Nanterre interpellé-e-s.
Face à ces violences, nous appelons l’ensemble des personnels du supérieur à se réunir et à refuser d’assurer leurs missions, notamment la surveillance des examens, sous la surveillance de la police.
Si la seule réponse du gouvernement est le recours à la force alors les personnels du supérieur doivent répondre par l’extension des grèves.

5 – Communiqué de presse : le rectorat de Grenoble en position d’illégalité et précarise les plus précaires

L’austérité budgétaire au sein des services publics, dont celui de l’éducation en particuliers, a des conséquences catastrophiques concrètes sur la qualité du service public et sur les conditions de travail des salarié.es : un.e salarié.e sur quatre est précaire au sein de l’éducation nationale !
Alors que cela fait des années que nous nous battons contre la précarisation et la pénurie de personnels sur des missions aussi primordiales que les vies scolaires, l’aide administrative, l’accueil des élèves en situation de handicap..., nous avions alerté sur l’exécution illégale des contrats aidés. Nous avons envoyé des recours hiérarchiques, demandé des audiences intersyndicales (SUD éducation, CGT’éduc, CNT) au Rectorat, organisé des rassemblements..., mais le Rectorat n’a pas modifié ses pratiques illégitimes et illégales :
- défaut de formation qualifiante, qui est une obligation légale pour l’employeur dans le cadre des contrats aidés.
- défaut d’annualisation (23h, puis 21h/semaine payées 20h) qui est valable pour les contrats de droit public et non privé (contrats aidés).
Depuis un an, nous avons remporté 12 plaintes aux prud’hommes de Grenoble dont deux en cour d’appel le 31 mai 2018, avec une indemnisation comprise entre 7.000 et 18.000€ pour chaque salarié.e. Lundi 11 juin 2018, nous sommes repassés au tribunal des prud’hommes de Grenoble pour 5 dossiers contrats aidés et nous suivons 63 dossiers au total qui porteront plainte à la fin du terme de leur contrat, le 31 juin.
Nous avons également redemandé une audience, sur la question des contrats aidés et des services civiques en particulier, afin de porter nos revendications légitimes face à la précarité. Cette demande d’audience est restée sans réponse pour l’instant.

6 - Stop au démantèlement des EREA !
Depuis quelques années, les suppressions de postes, et notamment des postes d’éducateurs en internat sont combattues par de nombreuses mobilisations des personnels dans les EREA. Chaque année, les académies mettent en place de véritables plans de destruction de ces établissements, s’appuyant sur les dernières circulaires, comme celle qui sera mise en œuvre à la rentrée 2018 (EREA n°2017-076 du 24-4-2017). Celle-ci remet en cause le fonctionnement des EREA et les statuts des personnels en allant vers la redéfinition locale et individuelle des missions et des obligations de services des enseignants affectées en EREA.
L’analyse de SUD Education ici : http://www.sudeducation.org/Stop-au-demantelement-des-EREA.html

7 - Tout comprendre sur le projet de loi asile et immigration en vidéos
La Cimade décrypte le projet de loi asile et immigration dans une série de courtes vidéos pour tout comprendre sur les enjeux de ce texte dangereux
Le lien ici : https://www.lacimade.org/comprendre-projet-de-loi-asile-immigration-videos/

8 – Abjecte !
Le mois dernier, une centaine de militants racistes venus de toute l’Europe sont arrivés au col de l’Échelle (Vallée de Névache, vers Briançon).
Ils ont pour mot d’ordre "Défendons l’Europe". Membres du groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire, ce sont les mêmes qui avaient équipé un bateau pour mettre en danger les exilés en mer, finissant par devoir être sauvés tant leur projet était grotesque. 
Nouvelle campagne de communication, ils ont choisi raquettes à neige, 4X4, hélicoptères et drônes. C’est toute l’extrême droite européenne, Danois, Hongrois, Allemands, Slovaques, Italiens et Français, qui s’associe pour exprimer librement sa haine des étrangers, sous le regard bienveillant de la préfecture qui laisse une milice fasciste faire sa loi sur une portion de territoire français et italien.
Quoi de plus surprenant alors même que le projet de loi asile-migration est étudié à l’Assemblée et qu’il est largement approuvé par les députés de LREM et du FN.
Nous, citoyens et citoyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes, militants et militantes antiracistes, collectifs et associations de soutien aux exilés, nous demandons aux autorités de déloger cette milice fasciste du Col de l’Échelle le plus rapidement possible. 
Faute de quoi nous appellerons à un grand rassemblement dans les jours qui viennent pour libérer nous-mêmes le col de l’Échelle.
Pas de fachos dans nos montagnes, pas de fachos dans nos vallées, pas de fachos dans nos villes !
Communiqué Solidaires ici : https://solidaires.org/Abjecte

9 – Appel urgent à la solidarité pour de jeunes migrants non accompagnés RESF 74

« Ils s’appellent Christian, Okoro, Amara, Mamadou, Cheick, Alhassane... Ils sont arrivés en France seuls, entre 16 et 17 ans, parce qu’ils ont perdu leurs parents, parce qu’ils ne pouvaient pas rester dans leur famille, parce que dans leur pays, il n’y a pas de solidarité ni d’avenir en dehors de la famille...
Ils ont été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance du département de Haute-Savoie, hébergés, scolarisés en lycée, encadrés par des éducateurs. Ils sont respectueux, assidus à l’école, désireux de s’intégrer.
Oui mais voilà, ils vont avoir 18 ans dans les prochaines semaines et vont être mis à la rue le jour de leur anniversaire, sans ressources, maintenant débrouillez-vous !
Alors leurs éducateurs font appel à nous pour les aider, pour qu’ils soient accompagnés par des personnes ou des familles solidaires.
Vous pouvez les aider de deux façons :
devenir leur parrain ou marraine : c’est à dire créer des liens de sympathie voire d’amitié, les aider à s’intégrer par le partage de notre culture, par la pratique du français, d’un sport, les accompagner avec l’aide de RESF74 dans leur vie : scolarité, santé, régularisation en préfecture...
leur proposer un hébergement solidaire la semaine, les week-ends, les vacances : nous essayons de grouper plusieurs familles qui accueillent le jeune à tour de rôle.
Pour eux, nous avons besoin de votre aide. Tous et toutes, à RESF, nous pouvons témoigner de la richesse des échanges avec ces jeunes gens, du bonheur de les voir rassurés de ne pas se retrouver seuls.
S’il vous plaît, diffusez cet appel autour de vous. Parce qu’il nous est intolérable de les savoir à la rue, aidez-nous.
Vous pouvez nous contacter en répondant à ce mail, en nous laissant vos coordonnées, numéro de téléphone et situation géographique à l’adresse : resf74@yahoo.fr
Pour tous ces jeunes, merci. »

10 – samedi 23 juin 20h30, film "En Guerre" à La Turbine avec ATTAC, CGT et Solidaires

A l’initiative de l’association ATTAC 74 et e partenariat avec la CGT et Solidaires, le cinema La Turbine de Cran Gevrier diffusera samedi 23 juin à 20h30 le film ’En Guerre" de Vincent Brizé.avec Vincent Lindon.

Le film sera suivi d’un débat. Philippe GAUTIER de SUD Rail participera pour Solidaires.

Pour se syndiquer à SUD éducation, c’est là : http://sudeducationgrenoble.org/spip.php?article258 !
Nous ne pourrons continuer a renseigner et aider les collegues syndique-e-s et non syndiqu-e-e-s que si vous
votez pour SUD education aux prochaines elections professionnelles de novembre 2018.
Pour soutenir le syndicalisme de lutte, chaque voix compte.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 4 octobre 2018

Publication

657 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
13 Auteurs

Visites

4 aujourd’hui
77 hier
193540 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté