Manifestation contre la précarité et les lois liberticides

Samedi 05/12/20
mercredi 2 décembre 2020

SUD - Solidaires appelle à manifester contre la précarité et les lois liberticides samedi 05/12/20 :
- pour l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage,
- pour l’abandon de la loi sur « la sécurité globale »,
- pour la levée immédiate de « l’état d’urgence » et des mesures de restriction des libertés publiques

Les rendez-vous :
- ARDÈCHE : Aubenas, manif, 11h, Agora / Annonay, 10h, place des Cordeliers.
- DROME : Valence, 14h30, marche au départ de la Fontaine monumentale
- ISÈRE : Grenoble, manif, 14h, Chambre de commerce et d’industrie / La Tour du Pin, 10h, esplanade des droits de l’homme.
- SAVOIE : Chambéry, manif, 14h, Palais de justice
- HAUTE-SAVOIE : Thonon, 10h30, Place des Arts / Annecy, 14h, Pâquier.

POUR L’ABROGATION DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE

Alors qu’il est annoncé entre 800 000 et un million de chômeur.se.s supplémentaires d’ici la fin de l’année, le gouvernement persiste à appliquer sa politique de destruction des droits des chômeur.se.s et des plus précaires. Entre novembre 2019 et février 2020, 100 000 personnes étaient privées de leur droit à l’indemnisation du chômage. Au 1er juin, 275 000 personnes supplémentaires arrivaient en fin de droits. Le durcissement des conditions d’ouverture de droits et de rechargement va continuer à exclure des centaines de milliers de personnes de l’assurance chômage. En parallèle, les contrôles de la recherche d’emploi ont repris comme avant le confinement, et ce dans un contexte où les licenciements se multiplient.

Se servant de la crise sanitaire, le gouvernement au service des multinationales généralise chaque jour un peu plus la paupérisation des citoyen·ne·s. Il jette dans la précarité une grande partie de la jeunesse.

L’état d’urgence permanent dit sanitaire est un prétexte très utile pour supprimer les droits des privé.e.s d’emploi, des travailleur.euse.s, des jeunes et des retraité·e·s.
Les capitalistes avec l’aide du gouvernement nous volent nos emplois, nos salaires, notre santé.

Les puissantes manifestations dans tout le pays pour le retrait de la loi « sécurité globale » montrent la voie.

Chômeur.euse.s, précaires : mobilisons-nous pour l’annulation de la réforme !

Malgré les destructions massives d’emplois - 750 000 depuis mars - le gouvernement maintient coûte que coûte sa réforme assassine de l’assurance chômage. Une réforme qui a démontré toute sa nocivité durant le confinement en indemnisant moins de la moitié des travailleur.euse.s précaires qui ne pouvaient pas prétendre au chômage partiel !

Pourquoi s’attaquent-ils à notre indemnisation ?
En nous accusant de « profiter » d’être au chômage et d’enchaîner les contrats précaires, gouvernement et patronat veulent cacher LEURS responsabilités d’organiser le chômage et la précarité ! En réalité, les vrais responsables sont les patrons qui ont toujours profité qu’il y ait de plus en plus de chômeur.euse.s contrôlé.e.s, et de moins en moins indemnisé.e.s ! C’est bien comme cela qu’ils encouragent la peur du chômage, pour nous faire accepter toujours plus de précarité et imposer des baisses de salaire et l’augmentation du temps de travail par un chantage à l’emploi !

Contrairement au patronat et au gouvernement qui ne veulent parler de l’assurance chômage que pour imposer de nouvelles économies sur le dos des chômeur.euse.s, des nouvelles ressources sont possible :
- pour financer l’indemnisation de 100% des chômeur.euse.s à 100% de l’ancien salaire et jamais en-dessous du SMIC, jusqu’au retour à l’emploi !
- avec la réduction du temps de travail à 32h par semaine pour créer des emplois en partageant le travail ! 4 millions d’emplois en plus, c’est 88 milliards de cotisations supplémentaires pour la protection sociale dont l’assurance chômage !
- avec l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes : 5 milliards de nouvelles cotisations au budget de l’assurance chômage !
- avec l’arrêt des exonérations de cotisations et tous les cadeaux fiscaux fait aux entreprises, soit 37 milliards !
- une nouvelle convention d’assurance chômage qui indemnise 100% des privé.e.s d’emploi !

Plus il y a de chômeur.euse.s sans aucune indemnisation, plus le patronat met la pression sur les travailleur.euse.s pour imposer des baisses de salaire et l’augmentation du temps de travail par un chantage à l’emploi ! C’est pourquoi, pour combattre le chômage, la misère et briser la concurrence organisée par le patronat : nous voulons la mise en place des 32h et l’indemnisation de 100% des travailleur.euse.s privés d’emploi y compris les jeunes primo-demandeur.euse.s.

PDF - 412.2 ko
Tract 05/12/20 (07)
JPEG - 836.1 ko
Tract 05/12/20 p.1 (07)
JPEG - 957.9 ko
Tract 05/12/20 p.2 (07)
PNG - 130 ko
Appel 05/12/20 (38)
PDF - 725.5 ko
Tract 05/12/20 (IS 38)
PDF - 688.8 ko
Tract 05.12.20 (Tour-du-Pin)
JPEG - 397.3 ko
affiche - 5 décembre à Valence - Drôme
JPEG - 1 Mo
communique - 5 décembre à Valence -Drôme
PDF - 95.7 ko
Attestation-de-déplacement-dérogatoire-pour-manifester

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois