Protocoles sanitaires et masques à l’école : agissons pour nos conditions de travail et pédagogiques

dimanche 27 décembre 2020

SUD éducation – section Drôme a organisé une réunion d’information syndicale (RIS) qui s’est tenue le 25 novembre, réunissant des collègues du primaire et du secondaire.
Suite à cette RIS, il nous est apparu crucial et nécessaire de solliciter et recueillir l’avis de nos collègues concernant leur vécus, réflexions et conclusions après un mois de reprise sous le nouveau protocole sanitaire instaurant le port du masque des élèves en primaire.

Lors de cette réunion, voilà la teneur des échanges :
- Des doutes quant au bénéfice sanitaire, si les élèves étaient consciencieux début novembre, on a vite constaté que le masque est de moins en moins « correctement porté » (sous le menton, échangés avec d’autres, tripotés…).
- Les conditions de travail se sont, quant à elles réellement dégradées, difficultés à entendre les élèves, bavardages plus intenses (difficile de chuchoter avec le masque !) fatigue…
- L’application de ce protocole sanitaire dont nous mettons en doute les réels bénéfices dans l’amélioration de la crise sanitaire crée une tension, une contradiction douloureuse. Contradiction entre l’envie de faire notre travail de pédagogue, de favoriser le bien être des élèves et l’obligation d’appliquer ce protocole, ces deux forces s’opposant. Difficultés d’enseigner les apprentissages relevant du domaine de l’oral, la phonologie, les langues vivantes, le chant, la poésie, le travail de groupe… C’est douloureux d’imposer une mesure qui entrave notre travail et que nous ne jugeons pas pertinente par ailleurs. Le préjudice semble plus important que le bénéfice.
- Il nous est apparu incontournable de faire remonter ces constatations, cette reprise n’est pas facile ! Les collègues remplaçant-e-s le constatent en permanence en faisant le tour des écoles.

Ces questionnements rejoignent ceux de professionnels de santé (telle la tribune de 150 professionnels de santé qui alertent « Le port du masque dès 6 ans peut nuire gravement à la santé des enfants » ou « Mise au cachot d’une parole en construction : Orthophonistes pour des enfants démasqués ») et de collectifs de parents d’élèves qui se sont organisés contre cette nouvelle mesure (dans la vallée de la Drôme et un peu partout en France) qu’il est possible de contacter.

Une des pistes d’action possible est la rédaction de fiches RSST : SUD éducation – académie de Grenoble propose en pièces jointes ci-dessous des modèles de fiches RSST [1] à remplir par les enseignant-es, les parents.


[1Le registre Santé et Sécurité au Travail est à la disposition de tous les personnels et usagers. C’est sur celui-ci que seront consignées toutes les remarques et suggestions relatives aux problèmes d’hygiène et de sécurité. Voir sur le site académique http://www.ac-grenoble.fr/cid127231/le-registre-sante-et-securite-au-travail.html les modèles de fiches pour chaque département (les coordonnées des CHSCT figurent à la fin des fiches)


Documents joints

fiche RSST enseignant-es
fiche RSST parents

Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 16 janvier 2021

Publication

811 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
233 Auteurs

Visites

69 aujourd’hui
95 hier
302263 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés