crise sanitaire : Il y a urgence à nous réapproprier notre outil de travail

dimanche 18 avril 2021

Pour SUD éducation, nos métiers dans l’Éducation Nationale ne peuvent se faire sans les élèves. Pour cela, une seule solution : garder les établissements scolaires ouverts !

Les coupes budgétaires dans les services publics ont affaibli les services de santé conduisant aujourd’hui à gérer la pénurie et mettant en difficultés nos collègues hospitalier-e-s. Parallèlement, la gestion d’une crise sanitaire ne peut se faire sans un service public de recherche et de production de médicaments, à l’abri des intérêts financiers. Pendant que nous essayons de pallier la crise, les grands groupes pharmaceutiques font du profit sur notre dos.

De la même manière, dans l’Éducation Nationale, le manque de moyens humains rend la situation intenable : pas de remplacements, classes surchargées, personnels d’entretien insuffisants face à la charge de travail.
Nous demandons donc de toute urgence la création de postes de remplaçant-es, notamment pour que les élèves ne soient pas réparti-es dans les classes des collègues dans le premier degré.
Nous réclamons le recrutement massif de personnels, l’ouverture de postes aux concours et la titularisation immédiate et sans condition des personnels contractuels afin de lutter contre la précarité et de diminuer le nombre d’élèves par classe.

La continuité pédagogique avancée par Blanquer n’existe pas. Il n’y a pas d’apprentissage à distance par le numérique et les dispositifs proposés avec une grande insistance tels que l’école à la maison, zoom et autres teams (des logiciels privés et non fiables pour la plupart) augmentent les inégalités et préparent la privatisation de l’éducation. Ils ne permettent pas de créer de réelles situations d’apprentissage et y substituent le leurre d’un apprentissage à distance via le numérique. Ce n’est pas qu’une question de moyens informatiques, bien qu’insuffisants au quotidien, l’enseignement nécessite une relation humaine entre les professionnels et les élèves et entre les élèves eux-mêmes.

La volonté de maintenir à tout prix des examens sans ajustement suffisant des programmes et sans concertation, crée de l’angoisse et des inégalités pour les élèves des classes à examens et pour celles et ceux qui les y préparent. Pire, le gouvernement se laisse la possibilité d’en modifier les modalités jusqu’à 15 jours à l’avance.
Avec le télé-enseignement et les protocoles sanitaires, il est pourtant évident que les élèves n’ont pas pu travailler le programme prévu (déjà infaisable en temps normal).
Nous demandons donc l’aménagement des programmes et des examens et l’annulation de la mise en place du grand oral pour cette année.

Les personnels de l’Éducation nationale sont mis devant le fait accompli, chez eux, le soir, devant les médias et sans aucun cadre légal, de l’évolution de leurs conditions de travail. Sud éducation ne souhaite pas entretenir le climat anxiogène construit par les médias et les politiques. En effet, il est évident que le gouvernement, au service du capital, instrumentalise cette crise pour nous faire accepter, sur le long terme, son agenda autoritaire et tourné vers le profit. Les personnels et les usager-e-s de l’école doivent être davantage consultés, respectés et protégés.
Nous revendiquons donc un cadre national clair et anticipé sur la gestion de l’épidémie dans nos établissements  : procédure cas contact, nombre de cas nécessitant la fermeture d’une classe, d’un établissement, mais également gratuité des masques pour toutes et tous.

Ce cadre nécessite et s’accompagne d’une réelle transparence sur les données sanitaires et des outils d’autogestion afin de reprendre du pouvoir sur la gestion de cette épidémie. Nous incitons tous les personnels à s’organiser en assemblées générales sur temps banalisé, dans les établissements, afin de nous réapproprier nos conditions de travail : mesures pédagogiques, suivi de l’application des mesures, amélioration des protocoles. Par exemple, l’instauration de demi-groupes avec refus de l’enseignement hybride pourrait être envisagée.


Documents joints

tract_situation_sanitaire_avril_2021
Analyse de SUD éducation académie de Grenoble - Avril 2021

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois