Les examens de fin d’année, une mascarade !

Le bac et le brevet pour toutes et tous !
jeudi 3 juin 2021

Le passage des épreuves de fin d’année du secondaire, à savoir le bac de philo et de français, le grand oral, le chef-d’œuvre et le brevet est maintenu coûte que coûte après une année chaotique. En philosophie, l’inutilité de l’épreuve finale a pourtant été actée par le Ministre lui-même en offrant la possibilité aux candidats de choisir la meilleure note entre le contrôle continu et la note d’épreuve.
voir aussi Bac 2021 : SUD éducation met à disposition son préavis de grève

Il faut se demander, à quoi bon maintenir cette épreuve ? À qui cela profite-t-il ? Certainement pas aux élèves qui sont soit épuisés, soit découragés, soit angoissés, soit désintéressés par cette épreuve finale aux résultats facultatifs. Cela profite au Ministre évidemment, qui va pourvoir communiquer tout sourire sur son nouveau bac, qui aura bien eu lieu, quel qu’en ait été le prix. Ainsi, il pourra donner l’image que tout est sous contrôle, qu’il a bien fait son travail et que sa réforme fonctionne puisque le passage rituel du bac a eu lieu pour tout le monde. Tout va bien Mme la Comtesse !
Or, nous les travailleurs de l’éducation nationale, nous savons que tout ne va pas bien, que c’est une mascarade, que les élèves sont mal ou du moins inégalement préparés, du fait de la situation sanitaire. Nous savons que cette comédie masque une réelle inégalité dans la préparation des élèves due aux différentes organisations des cours dans les établissements et aux absences individuelles liées à la situation sanitaire (fermeture de classes, cas contact, cas covid, etc). C’est le cas pour toutes les épreuves finales comme le Grand Oral et le chef-d’œuvre, pour lesquels les élèves ne sont pas préparés (consignes tardives, pas de temps défini pour les préparer), et qui a été réduit pour ne pas pénaliser les élèves. Là encore notre ministre veut pouvoir dire que son cher grand oral a bien eu lieu !
Dans certains établissements, il y a eu une réunion pour demander aux professeurs principaux de terminale d’harmoniser les notes de leurs collègues (qui n’auraient pas signifié leur désaccord) afin de permettre au maximum d’élèves d’avoir le bac. Bref, tout est bricolé pour faire comme si l’année avait été normale, comme si tout était pour le mieux dans les meilleurs conditions, afin de servir, en partie les élèves, mais surtout M. le Ministre.
En ce qui concerne les jurys : en philo encore plus de copies et encore moins de temps, une décharge ridicule du nombre de copies en cas de participation aux jurys du grand oral. En philo et en français : correction numérisée des copies, dix heures par jour devant un ordi, surveillés de près par l’inspection.

Une grève massive des surveillances et des corrections donnerait la possibilité aux enseignants de mettre en avant la réalité de l’année qui vient de se dérouler, et de lever le voile sur cette mise en scène qui ne leurre pas grand monde. Blanquer ne pourrait pas prétendre que tout va bien, si le déroulé de son bac est perturbé. Sachant que cette grève de surveillance, à la différence d’autres, pourrait être plus efficace car les rectorats ne peuvent pas vraiment faire appel à leur réserve de surveillants retraités qui ne peuvent se risquer de s’approcher des jeunes non vaccinés. Sachant aussi que les AED et AESH auront l’occasion de porter une nouvelle fois de façon bien plus visible leurs revendications puisqu’ils sont essentiels à la bonne tenue des examens.

Nous avons un grand pouvoir, c’est le moment d’en faire usage pour faire barrage à Blanquer, à notre exploitation et au mépris dont les personnels et usagers sont les victimes !

Refusons de participer à la mascarade de Blanquer pour justifier sa réforme !

Organisons-nous collectivement et localement pour faire la grève des surveillances, des jurys et des corrections !

Le bac et le brevet pour toutes et tous !


Agenda

<<

2021

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031