Mobilisation retraite : augmentation de salaire versus salaire socialisé

Tentative d’arnaque en règle !
jeudi 23 avril 2020

En février, Blanquer nous a fait miroiter des augmentations : + 200 millions d’euros par an... Si nous cessons de nous mobiliser contre le projet de réforme des retraites, c’est surtout - 18,9 milliards d’euros par an sur les rémunérations des enseignant-es qui nous attend !

En effet, avec le projet de retraite, une partie significative de notre rémunération va disparaître : la part dite “patronale” de notre participation à la caisse de retraite va passer de 74 % à 17% (article 13 du projet de loi : 60% de 28,12%) !

Au-delà de la preuve que ces chiffres fournissent sur la baisse mécanique des pensions si le projet devait passer, c’est bien notre salaire socialisé qu’il faut défendre !

Chaque mois, nous alimentons notre caisse de retraite par :
- la retenue PC à hauteur de 11% de notre salaire brut ;
- la contribution PC (contribution de notre employeur) qui s’elève à 74% de notre salaire brut.

Le salaire socialisé : de quoi parle-t-on ?

Salaire total ou rémunération du salarié : c’est le prix que coûte un salarié à l’employeur. Salaire total = salaire net + cotisations sociales salariales + cotisations sociales patronales.
Ces cotisations, qu’elles soient salariales ou patronales, sont des éléments de rémunération en échange de notre travail. Elles sont dites socialisées car redistribuées par exemple dans les caisses de la sécurité sociale (santé, accident du travail/maladie professionnelle, famille, retraite...).
La valeur de ces cotisations est fondamentale pour assurer une plus juste répartition des richesses via la Sécurité Sociale, l’assurance maladie, l’assurance chômage, les allocations familiales... et les retraites !

Les chiffres

S’agissant uniquement des retraites des fonctionnaires d’état, l’état employeur verse au titre de cotisation sociale salariale 74,28% du salaire brut à la caisse de retraite dans le système actuel.
Le nombre d’enseignants (hors supérieur) est de 871000 (maternelle, primaire et 2nd degré, public et privé). Les enseignants du privé sous contrat étant rémunérés par l’état.
Le salaire brut moyen est de 3160 euros (source INSEE et education.gouv).
L’état verse par an : 3160 € x 74,28% x 871000 x 12 ; soit 24,5 milliards.
Et même si nous ne la percevons pas directement, cette rémunération, au titre de la pension civile figure sur nos bulletins de paie : elle nous appartient !
A terme, dans le système par points, la cotisation sociale salariale est ramenée à 16,87% du brut. L’état verserait donc : 3160 € x 16,87% x 871000 x 12 ; soit 5,6 milliards.
La différence serait donc de 24,5 – 5,6 soit 18,9 milliards de baisse par an de nos rémunérations !

Les chiffres de la Fonction publique, un article de Médiapart.

Pour savoir quelle part vous ne donnerez plus aux retraité-es (dont vous ne bénéficierez plus non plus en tant que pensionné) et que vous perdrez de votre salaire :
- pour connaître votre participation actuelle, vous pouvez consulter votre fiche de paie à la ligne “contribution PC”.
- pour connaître votre participation future, vous devez faire la formule suivante : salaire brut x 17%.

MOBILISÉ-ES JUSQU’AU RETRAIT !

PNG - 20.7 ko

PDF - 1.3 Mo
Tract salaire socialisé

Agenda

 

2020

 

 

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 27 octobre 2020

Publication

785 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
209 Auteurs

Visites

81 aujourd’hui
99 hier
289284 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés