Pas de garde pour les AESH !

Ce n’est pas dans leur mission !
samedi 28 mars 2020
par  Alixe

La demande adressée par le DASEN est illégale !

à Monsieur le DASEN de la Drome

copie :
Mme la Rectrice de l’académie de Grenoble
service ASH du Rectorat
service école inclusive de la Drome

objet : gardes volontaires des personnels AESH

Monsieur le directeur des services académiques de la Drome,

Vos services ont demandé la semaine dernière (et à nouveau aujourd’hui) aux services PIAL de lister les AESH qui seraient volontaires pour effectuer des gardes d’enfants de soignants sur des temps périscolaires (cantine, temps de garderie, week-end).
Nous tenons à vous faire remarquer que cette demande est illégale : les missions des AESH (spécifiées dans la circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017 ) sont des "missions d’aide aux élèves en situation de handicap" "sous le controle de l’enseignant" : votre demande ne rentre absolument pas dans ce cadre là.
Nos collègues AESH n’ont donc pas à être présentes dans des locaux scolaires seules avec des enfants en dehors du temps scolaire.

Nous vous demandons donc de revenir immédiatement sur cette demande, et d’informer les éventuelles collègues qui auraient répondu positivement à votre demande (par crainte au vu de leurs contrats précaires, ou par solidarité).
Si vous persistiez dans cet appel, vous devez produire un ordre de mission pour chaque collègue qui se porterait volontaire, afin d’assumer les conséquences d’un éventuel accident.

Encore une fois, cette demande pointe l’impréparation des services de l’Education nationale face à cette crise. Il est innaceptable que des collègues en subissent les conséquences.

Nous tenons à dénoncer l’irresponsabilité quant au manque de préparation pour l’accueil des enfants des personnels soignants. Si nous ne remettons pas en cause la nécessité de continuité du service public pour appuyer ces collègues qui sont en première ligne malgré un service public hospitalier dévasté par des années de réformes, il nous paraît inconséquent d’organiser ces gardes dans des conditions ne respectant pas la législation.
En effet, nous savons maintenant que certain-e-s d’entre nous pouvons être porteurs/ses sain-e-s du virus.
Tant pour les enfants accueillis que pour les personnels, il nous semble urgent d’organiser la protection des enseignant.es comme des élèves accueillis, afin de protéger ces enfants et personnels présents dans les établissements.

Nous vous prions de croire, Monsieur le DASEN, en notre attachement sans faille aux services publics.

Alixe Poncelin, secrétaire académique,
pour le bureau académique de
SUD éducation académie de Grenoble


Documents joints

courrier gardes AESH

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 15 mai 2020

Publication

769 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
155 Auteurs

Visites

7 aujourd’hui
95 hier
275569 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés